Aller à…
RSS Feed

Le Parti Anti Sioniste renouvelle son appel à la dissolution de la Ligue arabe !



Par Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste
 Décembre 2012

L’opposition syrienne a critiqué la décision de la Ligue arabe de suspendre la participation de la Syrie aux réunions du conseil de la Ligue. « La décision de la Ligue arabe est le premier pas qui place la Syrie à la merci du Conseil de sécurité », a souligné le chef du parti syrien national socialiste, Ali Haydar. De son côté, Louay Hussein, figure majeure de l’opposition syrienne, a souligné que cette décision risque d’entrainer une internationalisation de la crise syrienne et de constituer un motif de déclaration de guerre.
D’autres voix s’élèvent, notamment en Jordanie, où le chef du réseau jordanien d’information al-Wahda, Amer At-Tal, a déclaré qu’il n’y aurait pas d’action arabe commune sans la Syrie parce qu’elle en est « la pierre angulaire ». Il ajoute que la Ligue arabe a perdu sa crédibilité et est devenue un des outils de l’OTAN et appelle le peuple syrien et tous les peuples arabes à œuvrer à arrêter la décision de la Ligue arabe « dont la présence n’a plus de justification puisqu’elle est soumise aux diktats américano-sionistes ». Le politologue russe Vyacheslav Matosov a qualifié d’ « inacceptable » que des pays arabes appuient la suspension de la participation d’un Etat qui est un membre permanent de la Ligue arabe.
Dans un article du 21 mars, le parti anti sioniste avait tiré la sonnette d’alarme sur les manoeuvres de cette Ligue qu’on ne peut plus appeler « arabe » depuis longtemps, mais sioniste. Il est évident, pour tous les peuples arabes, que cette Ligue n’est que le caniche de l’USraël, en attendant d’en devenir le chien policier, ce qui a déjà commencé … Les camps se dessinent, il n’y en a que deux : soit se ranger derrière l’USraël (quel que soient les prétextes invoqués), soit se ranger totalement aux côtés de ceux qui combattent l’USraël, il n’y a pas de troisième voie.
Il est vrai que pour l’USraël et ses complices de la Ligue « arabe », une démocratie doit répondre à des critères précis. Cette fameuse démocratie que l’USraël et l’Europe ont voulu exporter, à coup de bombes, en Irak, en Afghanistan, en Libye et qu’ils veulent maintenant exporter en Syrie,  ne doit pas mettre en cause la « stabilité » de la région,  autrement dit, elle doit continuer à garantir les grands intérêts économiques occidentaux et la sécurité de la tumeur sioniste implantée en Palestine depuis 1948. Aux yeux de l’USraël, les peuples arabes n’ont droit à la « démocratie » qu’à ces deux conditions. 
Voilà pourquoi la Ligue dite « arabe », arrosée de pétrodollars saoudiens gérés par le lobby sioniste qui tient Wall-Street, se tait lorsque la répression frappe le peuple bahreïni et appelle les Américains et les Européens à intervenir en Syrie.
L’ennemi est obligé de faire appel à ses maîtres (Etats-Unis et Europe) pour continuer de maintenir la domination sioniste, par dirigeants « arabes » interposés. C’est la grande leçon qui se dégage de l’agression contre la Libye et maintenant contre la Syrie, demandée par certains gouvernements traîtres de la Ligue « arabe ». Une fois de plus, les peuples arabo-musulmans ont appris, si cela était nécessaire, que tous les « grands mots » de l’ennemi (« démocratie, droits de l’homme, etc. ») ne sont que des armes psychologiques pour les maintenir dans la dépendance.
Si cette leçon pouvait être comprise par tout le monde, nous aurions déjà fait un grand pas. Le Parti Anti Sioniste réitère son appel à la dissolution de la Ligue dite « arabe ».

2 Réponses “Le Parti Anti Sioniste renouvelle son appel à la dissolution de la Ligue arabe !”

  1. claudia
    décembre 9, 2012 à 6:22

    Excellent article qui, malheureusement, n’aura pas de suite. Le malheur des pays musulmans c’est qu’ils sont corrompus. Mais attention – lorsqu’il y a des corrompus c’est qu’il y a un corrupteur, ça va de soi. Manque de solidarité flagrante entre les pays. Il faut dire aussi que les Etats-Unis y joue un rôle important. Les Américains ont ce don (non divin mais satanique) de diviser les alliances afin de mieux régner. Dommage que les Arabes n’ont encore rien compris, seul l’odeur du pétrole et la couleur de l’argent les excitent.

  2. Francenaldo Amorim
    décembre 9, 2012 à 4:43

    C´ est une honte de voir des politiciens arabes s´ allier contre un membre de la Ligue arabe, dans le cas la Syrie., un des seuls pays qui maintient le nationalisme pan-arabe du grand leader arabe Abdel Nasser, et la lute conte le sionnisme qui a envahi le monde arabe.
    Quelle morale peuvent avoir ces politiciens marionnettes des sionistes américains/Israel, qui ne représentent même pas la pensée de la majorité du peuple de ces pays, pour prendre des décisions dictatoriales et impérialistes?