Aller à…
RSS Feed

Le peuple syrien n’a pas invité Israël à l’union, c’est l’opposition qui est sioniste


Al Manar TV
dimanche , décembre 4 2016

Un groupe syrien d’opposition a annoncé qu’il souhaitait établir un dialogue avec Israël pour lutter ensemble contre le régime du président Bachar el-Assad. Dans un commentaire à Sputnik, des membres d’opposition déclarent exclure toute éventualité qu’un Syrien puisse faire appel à l’ennemi.

Le Front d’opposition syrien Khalas Watani a adressé vendredi une proposition à Israël visant à unir leurs efforts afin de précipiter la chute du régime du président Bachar el-Assad. Selon l’avocat d’opposition Firas Hadji Yahya, le peuple syrien n’y est pour rien. Il précise que jusqu’à cette date personne n’avait jamais entendu parler de ces opposants au régime.

Ils n’ont ni nom, ni expérience politique. Selon M. Yahya, ils ne sont devenus célèbre que grâce à cette déclaration. « Une telle proposition ne peut pas émaner d’un Syrien, car ceci est contraire aux intérêts du peuple. Les Syriens soutiennent les Palestiniens dans le conflit israélo-palestinien et ne peuvent pas les trahir », a-t-il expliqué à Sputnik.

Mohammed Bassam, membre de la Coalition de l’opposition syrienne, précise de son côté qu’aucun mouvement qui se respecte ne peut s’unir avec Israël. Selon lui, les Syriens peuvent être divisés par une multitude de contradictions, mais ils ne tendront jamais la main à l’ennemi.

« Il est impossible d’imaginer qu’un mouvement d’opposition réputé fasse une déclaration pareille. Celui qui coopère avec Israël est un traître à nos yeux. Qu’un message se cache derrière cette déclaration, ou que ce soit juste un moyen pour épater, ce genre d’approche est pour nous inacceptable », a-t-il déclaré à Sputnik.

Vendredi, des individus qui se définissent comme relevant de l’opposition syrienne ont diffusé une vidéo dans laquelle un certain Fahd Misri appelle les pays proche-orientaux, y compris Israël, à s’unir et à travailler ensemble avec le soutien de l’Onu au renversement du président Assad.

La Syrie et « Israël », opposés lors de la guerre arabo-israélienne de 1948-1949, de la guerre des Six Jours en 1967, de la guerre du Kippour en 1973 et d’autres conflits, restent officiellement en état de guerre et ne disposent pas de relations diplomatiques formelles.

Source: Sputnik
armée syrienne Bachar al-Assad bataille d’Alep Daech Etat islamique Etats Unis front al-Nosra guerre en Syrie opposition syrienne Syrie
Du même auteur: no author
mistral
L’industrie navale russe peut construire des porte-hélicoptères de classe Mistral
ei
L’Occident perplexe face à la situation en Syrie
baseusgermany
Présence US en Allemagne: «La base de Ramstein viole le droit international»