Aller à…
RSS Feed

Le tourisme sexuel israélien à Dubaï, fruit de la normalisation avec les Émirats


Le Cri des Peuples

par lecridespeuples

Source : Middle East Monitor, 5 janvier 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

Il est difficile de croire les témoignages des touristes israéliens de retour des Émirats arabes unis, dans lesquels ils décrivent Dubaï comme le Las Vegas du Moyen-Orient, et ce spécifiquement en référence à la prépondérance de la prostitution et du commerce du sexe, particulièrement choquants dans un pays arabo-musulman.

An Israeli man presents his passport for control upon arrival from Tel Aviv to the Dubai, UAE on 26 November 2020 [KARIM SAHIB/AFP/Getty Images]

Des rapports israéliens suggèrent que 8 000 Israéliens se sont rendus à Dubaï pour célébrer le Nouvel An. Ils ont apparemment emmené du haschich et de la marijuana avec eux, malgré les lois très strictes des Émirats sur la drogue, avec jusqu’à 20 ans d’emprisonnement et parfois l’exécution pour des trafiquants de drogue condamnés.

Un Israélien qui a admis avoir introduit de la drogue à Dubaï a déclaré à la chaîne israélienne Channel 12 qu’il ne craignait pas d’être arrêté. « Tout ce que nous avons fait était de faire passer du haschisch et de la marijuana pour célébrer [le réveillon du Nouvel An] et nous défoncer », a-t-il expliqué. « Ce n’est pas de la cocaïne, ce sont des drogues légères. Je ne crois pas que nous aurons des ennuis. Une condamnation à mort pour quelques centaines de grammes dans nos valises ? Nous ne fumions que dans notre chambre d’hôtel. »

Selon un résident israélien à Dubaï, le nombre croissant de ses compatriotes israéliens visitant les Émirats arabes unis en général, et Dubaï en particulier, leur a fait penser qu’ils sont chez eux et peuvent faire ce qu’ils veulent. « La plupart des touristes israéliens à Dubaï ne portent pas de masques, ne respectent pas la distanciation sociale et risquent de recevoir des amendes très élevées. » Environ 50 000 Israéliens se sont rendus aux Émirats depuis la signature de l’accord de normalisation en septembre.

Les publicités touristiques et les affiches promotionnelles sur Dubaï cachent une sombre réalité, représentée par des gangs d’hommes israéliens qui ont opté pour la nouvelle destination de vacances avec la prostitution à l’esprit. Ils remplissent leurs poches avec des milliers de dollars et, avec peu ou pas de conscience, passent leur temps aux Émirats à passer d’une femme à une autre.

Voir Nasrallah : le rapprochement des pays du Golfe avec Israël est une purge salutaire

Il est devenu clair que tout touriste israélien à Dubaï peut se rendre dans une chambre d’hôtel pour assister à une fête, payer 1 000 dollars et se plonger dans la luxure. Tout cela se passe ouvertement, et les autorités émiraties ferment les yeux sur les touristes qui passent une semaine à Dubaï à des fins sexuelles.

Un autre individu impliqué dans ce commerce sordide à Dubaï a déclaré qu’il s’était rendu à Bucarest six fois, mais qu’il croit maintenant avec certitude que Dubaï est devenu le plus grand bordel du monde avec ses grands et luxueux hôtels en bord de mer. Il a souligné qu’en début de soirée, des dizaines de femmes sont assises sur les chaises colorées à l’extérieur des restaurants et des bars autour des complexes.

Les données disponibles auprès des touristes israéliens revenant des Émirats arabes unis indiquent qu’ils sont facturés entre 1800 et 2000 dirhams (550 à 600 dollars). Ils ont découvert un nouveau « marché de la viande » et opèrent sans encombre dans les Emirats, comme s’ils erraient à Bucarest, Bourgas ou Bangkok.

Un journaliste israélien qui a rencontré de jeunes Israéliens partant pour Dubaï a révélé que ses conversations avaient une teneur sexuelle infâme, mais reflétaient ce qui se passe aujourd’hui aux Émirats. Ils peuvent s’asseoir et manger au bord d’une piscine tout en regardant des scènes endiablées d’activité sexuelle.

« Cela implique un mélange d’alcool, de filles et de soirées sexuelles, et ils choisissent ce qu’ils veulent sur un iPad ou un téléphone portable », a expliqué un Israélien. « Tout est ouvert, comme un menu avec des garnitures de pizza. Il existe également des cartes offrant des services de prostitution automobile à Dubaï, en particulier avec des filles d’origine est-européenne qui sont des travailleuses du sexe à Dubaï. Ces services coûtent 1 000 dirhams, environ 300 dollars. »

Les Israéliens vont dans les boîtes de nuit de Dubaï, a-t-il ajouté, et il y a des prostituées partout et avec tout le monde. « Elles ressemblent à des mannequins, comme des filles d’Instagram en maillot de bain. Elles se rencontrent toutes dans le hall d’un hôtel rempli de 100 à 150 filles qui travaillent dans le ‘marché de la viande’ à Dubaï, comme aux États-Unis. Chaque personne dépense 50 000 shekels, environ 15 000 dollars, pendant la semaine. C’est beaucoup d’argent. Chaque jour, j’emmène 5 filles avec moi au penthouse de l’hôtel. »

Voir Le Maroc rejoint le train de la normalisation avec Israël

Les touristes sexuels israéliens ont révélé que les hôtels de Dubaï accueillent des prostituées du monde entier, notamment du Brésil, de Russie, du Pérou et de Bolivie, et qu’elles coûtent plus de 700 dollars la nuit. « C’est un voyage coûteux et seuls les Israéliens qui ont de l’argent vont à Dubaï. Un week-end à Dubaï coûte 30 000 $. Tout est cher. L’entrée au club coûte 1 000 NIS par personne (300 $), puis vous achetez les bouteilles, puis vous mangez, puis une fille vient à vous, et la nuit finit par coûter 5 000 $ à 6 000 $. »

Il est difficile de croire que Dubaï abrite les pires excès de l’industrie du sexe, mais c’est vrai. Les Israéliens vont à Dubaï comme ils iraient à Bucarest ou en Thaïlande ; mais à Dubaï, le prix est beaucoup plus élevé, et les prostituées se trouvent partout. Selon un échantillon aléatoire de touristes sexuels israéliens, Dubaï est désormais une destination de choix pour eux ; la ville numéro un pour le sexe ; et il leur est plus facile de se rendre à Dubaï qu’en Roumanie, bien que cela coûte plus cher.

Ce qui se passe à Dubaï est une extension de l’industrie du sexe israélienne, avec des applications de prostitution faisant la promotion des femmes opérant à Dubaï. Dubaï est devenue la ville-péché du Golfe et l’une des principales capitales du tourisme sexuel au monde. Le fruit de la normalisation est que les Israéliens sont désormais fortement impliqués dans toute cette affaire honteuse.

***
Dans les chambres d’hôtel de Dubaï, les touristes israéliens volent tout ce qu’ils peuvent

Source : Middle East Monitor, 31 décembre 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Des touristes israéliens en visite aux Émirats arabes unis (EAU) ont massivement volé des articles dans des chambres d’hôtel à Dubaï, a rapporté le quotidien israélien Yedioth Ahronoth.

« Je visite les Emirats depuis de nombreuses années pour affaires », a déclaré un homme d’affaires israélien. « Le mois dernier, je suis arrivé à l’hôtel dans lequel je logeais et j’ai été terrifié quand j’ai vu que dans le hall de l’hôtel, des Israéliens étaient fouillés pour des objets volés dans les chambres. »

A weak ago, there was a report about « israeli tourists stealing from Dubai hotels »
Here is how these israeli squatters make a joke about it!

Soon they will occupy everything in UAE as they did in Palestine!
Shame on sponsors of Normalization! pic.twitter.com/WnLIRmExLV

— Palestine in my Heart (@palinheart) January 20, 2021

Une chaîne TV israélienne a réalisé un sketch à ce sujet. Un touriste israélien revenant de Dubaï arrive à la douane, et veut empêcher que ses bagages soient fouillés en prétextant qu’ils contiennent le vaccin Pfizer, qui doit être conservé à température très basse. La suite se passe de sous-titres…

Les plaintes face aux touristes israéliens qui volent dans les hôtels surviennent un mois après le départ du premier vol commercial de passagers d’Israël vers les Émirats arabes unis, dans le cadre d’un nouveau service régulier.

De plus, un directeur d’un hôtel surplombant le plus haut bâtiment du monde, le Burj Khalifa, a déclaré : « Nous accueillons des centaines de touristes de tous les pays du monde. Certains d’entre eux créent des problèmes, mais nous n’avons jamais vu d’objets volés auparavant. »

Aerial view of the Burj al-Arab hotel in the Gulf emirate of Dubai [KARIM SAHIB/AFP via Getty Images]

Vue aérienne de l’hôtel Burj al-Arab dans l’émirat du golfe de Dubaï

« Récemment, nous avons vu des touristes israéliens venir à l’hôtel et remplir tous leurs sacs, voler des serviettes, des sacs de thé et de café et même des ampoules. »

Il a ajouté : « Une fois, une famille israélienne est venue avec deux enfants rendre ses clés, et nous avons découvert que des choses manquaient dans la chambre ; lorsque le personnel de l’hôtel a essayé de leur dire que des choses dans la chambre dans laquelle ils logeaient manquaient, ils ont commencé à crier. »

« Après la conversation, ils ont finalement accepté d’ouvrir leur sac et nous avons découvert qu’ils avaient des conteneurs de glace, des cintres et des serviettes pour le visage. Quand nous leur avoir dit que nous allions informer la police, ils ont décidé de rendre les objets et se sont excusés. »

Le Dr Abd Al-Aziz Al-Khazraj Al-Nasari, un présentateur qatari, a publié une vidéo affirmant qu’un certain nombre de propriétaires d’hôtels émiratis l’avaient contacté en détaillant les vols qu’ils avaient découverts.

The outcome of the « #normalization » with Zionists!
Getting robbed even in hotels ??

They have robbed all sorts of things from Dubai hotels, like spersso machine and shohorne
pic.twitter.com/tkO4YOOypL

— Sourehi??? (@soureh_design) December 29, 2020

Dans cette vidéo, on voit tous les articles volés par des touristes israéliens : cintres, chausse-pied, brosse à chaussure, peignoirs, machines à café Nespresso, tasses, chauffe-eau, boîtes design contenant de la glace ou des paquets de mouchoirs, ampoules des abat-jours, serviettes, balances, sèche-cheveux, fers à repasser, etc. Le présentateur conclut en disant que les usurpateurs de la Palestine considèrent tous les non-Juifs comme leurs esclaves, et estiment qu’il est licite d’accaparer leurs biens.

Dans la vidéo qui est devenue virale sur les réseaux sociaux, il a averti : « Ils devraient savoir que la normalisation avec Israël signifie se faire dépouiller d’articles de chambres d’hôtel aujourd’hui, et peut-être de notre territoire demain. »

Les Émirats arabes unis et Israël ont convenu d’établir des relations diplomatiques, culturelles et commerciales complètes après la signature d’accords controversés le 15 septembre à la Maison Blanche.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence (y compris par Mediapart) et ne manquer aucune publication, faites un don, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter.
lecridespeuples | 11 février 2021 à 19 h 49 min | Catégories : LE CRI DES PEUPLES | URL : https://wp.me/pb3JpA-2Vu

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x