Aller à…
RSS Feed

Les Chrétiens d’Orient par Ahmed Halfaoui


Lorsque j’étais en Libye, en mai 2011,  j’ai été acceuillie dans une communauté coopte que Kadhafi avait recueuillie après qu’ils aient eu des problèmes en Egypte. Ils étaient 1300 et Mouammar Kadhafi avait mis tout un quartier à leur disposition . Ils avaient une école, un centre culturel, une église et des maisons qu’ils occupaient avec leurs femmes et leurs enfants. Figurez-vous que l’OTAN venait de les bombarder. Il n’y a eu aucune protestation ni aucune excuse. C’est de cette façon que Juppé/Sarkozy respectent et aiment les Chrétiens d’Orient.

Ginette HS
http://www.lesdebats.com/editions/250312/les%20debats.htm

Les Chrétiens d’Orient

Monsieur Alain Juppé, ministre des affaires étrangères française, a publié un texte intitulé  « Les Chrétiens d’Orient et les Printemps Arabes » (La Croix du 28 janvier 2012). Cet article a fini par être lu par ces  » chrétiens d’Orient « , un peu plus tard, grâce à sa reprise en langue arabe par des journaux de la région concernée. Ils apprennent que monsieur Juppé dit qu’ils sont  » inquiets pour leur présence dans cette région  » et qu’il  » comprend leurs craintes ». Ce faisant, il les rassure ainsi :  » depuis des siècles, la France est investie d’une mission particulière à l’égard des chrétiens d’Orient. Elle ne s’y dérobera pas  » et les informe qu’  » il ne peut y avoir de révolution démocratique authentique sans protection des personnes appartenant aux minorités « . Comme preuve de cet engagement il rappelle que la France tient, les gouvernements, pour responsables de la sécurité des chrétiens et qu’elle a  » exprimé (sa) solidarité par l’accueil sur (son) sol depuis 2008 de plus de 1300 d’entre (les chrétiens d’Irak) et par l’évacuation sanitaire des personnes blessées lors de l’attentat contre la Cathédrale Notre Dame du Salut de Bagdad le 31 octobre 2010 « . Puis il vient à l’essentiel, qui explique le pourquoi de l’article. Il recommande  » aux chrétiens du Proche-Orient de ne pas se prêter aux manœuvres d’instrumentalisation mises en œuvre par des régimes autoritaires coupés de leur propre peuple  » et  » appelle de (ses) vœux une participation des chrétiens, comme de toutes les autres communautés, à la création d’une Syrie nouvelle et démocratique où tous les citoyens auront les mêmes droits et les mêmes devoirs « .

Dans son élan séducteur raconte qu’il a lui-même   » insisté sur cette question lors de (ses) contacts avec le Conseil national syrien, qui a, dit-il  »  vocation à rassembler l’opposition syrienne et qui s’est engagé à garantir ces droits « . Il faut dire que, jusqu’ici, les chrétiens de Syrie sont plutôt contre ce que font les  » révolutionnaires  » soutenus par l’OTAN et par les potentats du Golfe et leurs craintes viennent de cela. Et pour cause. Juppé peut raconter ce qu’il veut, la réalité est là qui montre qu’avant l’invasion de l’Irak, pour le  » démocratiser « , la population chrétienne irakienne était comptait environ 1,4 million d’individus.

Après la mise en coupe réglée de leur pays ils ne sont plus que 500.000 à y vivre sous une pression qu’ils n’ont pas subie depuis 2000 ans d’Histoire. C’est Rif’at Bader prêtre du Patriarcat Latin de Jordanie qui se charge de faire une réponse au ministre  » protecteur « . Très poli et très ouvert il lui rappelle que  » le problème majeur, est la question palestinienne et la possibilité des fidèles d’arriver au Lieux Sacrés « . Simple comme exposé, non ? Surtout quand le prêtre enfonce le clou :  »  Que fait l’Europe quand une personne de Bethléem est empêchée d’arriver au Saint-Sépulcre qui est à moins de dix kilomètres de sa maison?  » D’autres voix, ayant lu le texte de Juppé, l’interpellent sur la destruction, en Libye  » libérée et démocratisée « , des tombes des soldats britanniques enterrés depuis plus de 72 ans, Après cette douche froide, d’aucuns pourraient penser que le ministre guerrier va se calmer. Ils se trompent, il n’en est pas à un camouflet près.

Par Ahmed Halfaoui