Aller à…
RSS Feed

Les derniers conseils du président Ahmadinejad aux peuples de la région


vendredi, 02 août 2013

IRIB- Pour la derniere fois en qualité de président, Ahmadinejad s’est adressé aux nations du Moyen Orient :

« Un simple regard aux événements qui se déroulent dans notre région suffit de nous montrer comment le slogan de la liberté et de la justice ont servi à déclencher les violences . Dans tous les pays de la région, les morts s’entassent et chaque jour un nouveau rejoint les rangs des pays ainsi déstabilisés .
Tous les Etats du Moyen Orient et du Nord de l’Afrique ont pâtit de cette instabilité grandissantes… j’ai fait remarquer depuis le début des révoltes arabes trois points à prendre en compte par les peuples s’ils désirent éviter les dégâts , les pertes, les préjudices

le premier point c’est le respect des droits fondamentaux des nations à la justice, à la liberté, à la dignité, à la prospérité au progrès.
Tous les Etats , tous les gouvernements devront respecter ces droits sans exception aucune.
Au terme des révoltes arabes, les peuples de la région venaient de s’émanciper , c’était une occasion pour les trésors d »énergie, d’enthousiasmes , contenus pendant des siècles se libèrent , les volontés , les désirs , les souhaits accumulés ont trouvé un canal pour s’extérioriser

le second point à prendre en compte c’est la méthode d’accès à ces droits. D’aucuns recourent à la violence, à la guerre, prônent le conflit: que tout le monde guerroie tout le monde jusqu’à ce qu’une partie gagne

mais comment un Etat pourrait-il survivre s’il acquiert le pouvoir de force, via la guerre, le meurtre, la tuerie. un tel Etat institutionnalise lui même la violence, apprend lui même le recours à la force …
certains Etats de la région n’hésitent pas à citer l’exemple de la révolution islamique d’Iran pour justifier leurs actes violents. Au cours des discussions j’ai même entendu certains responsables m’en faire la remarque! ils me disaient » votre révolution aussi s’est accompagnée de violence ». mais détrompez-vous

la grande révolution islamique d’Iran n’a jamais provoqué la guerre civile, notre révolution a été l’incarnation de la résistance à la tyrannie, la résistance des cœurs qui se sont offerts aux balles .
Notre imam Khomeini a vivement interdit à tout le monde la guerre civile, la destruction des biens publics….
Comment osez vous justifier la violence en faisant appel à la révolution iranienne…
Cette méthode de guerre et de violence domestique est justement la méthode prônée par les ennemis de nos nations .
Ce sont eux qui nous fournissent des armes pour que nous nous tuons entre nous .
Or la seule voie qui pourrait faire aboutir vos révolution est celle de l’entente et de la fraternité.

un troisième que les nations révolutionnaires devront prendre en compte c’est justement l’action des ennemis.
Toutes les forces en présence devront faire attention aux ennemis, à leurs plans et actions, aux effets et impacts que leurs gestes et paroles pourront générer ….

Ma question est dès lors la suivante : qui se réjouit aujourd’hui de la situation qui règne en Syrie et en Egypte, et qui en est affligé, affecté, attristé?
L’heure n’est elle pas à la fête des sionistes, et à celle de leurs soutiens?
A travers le chaos qui règne dans la région, n’est-ce pas le vœu le plus cher d’Israël qui est exaucé?
Le vœu de voir la région entière s’enfoncer dans les guerres fratricides et oublier son objectif celui de la lutte anti-sioniste?

Nos ennemis soufflent sur les braises, et alimentent l’incendie et ma question est encore une fois celle ci : Et si cette situation dure 50 ans, si nous nous entretuons pendant 50 années qui va en tirer profit , qui va en pâtir?
Qui se réjouira de voir une Egypte, une Syrie, un Irak, une Tunisie, une Arabie ou une Turquie en ruine ?
Les guerres qui s’annoncent partout permettent à nos ennemis de régler leur deux gros problèmes : leur crise économique, et la crise de l’illégitimité d’Israël.
Nos ennemis veulent faire d’une pierre deux coups . et ils ont mobilisé tous leurs moyens à cette fin . et c’est cela leur grand Moyen Orient………

Je prend le témoin Tout puissant et j’affirme que le danger guette la Turquie, l’Irak tout comme la Jordanie, l’Arabie saoudite et les autres pays du golfe Persique et du Nord de l’Afrique… nos ennemis ont des plans des projets pour nous tous.
Rien ne leur importe : ni les accords qu’ils ont signés avec nous , ni les traités qu’ils ont conclu avec nous!
Les grandes puissances nous considèrent comme un chiffon, qui une fois servi, est bon à jeter !!

Ne faisons pas confiance à leurs conseils, à leurs promesses . réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard . Ne permettons pas que l’histoire enregistre notre nom aux côtes de ceux qui se sont laissés berner par les puissances , de ceux qui traînent le déshonneur….!!

Chris Hondros / Getty Images Iranian President Mahmoud Ahmadinejad addresses the Millennium…

Une réponse “Les derniers conseils du président Ahmadinejad aux peuples de la région”

  1. Le senoufo
    août 5, 2013 à 2:28

    Je crainds que ceci soit une prophetie.