Aller à…
RSS Feed

L’Etat belge viole la liberté d’expression des Syriens et le droit international


Par Bahar Kimyongür

L’Etat belge viole la liberté d’expression des Syriens et le droit international

Nous avons appris ce mercredi avec stupéfaction que le gouvernement belge interdit lui aussi aux citoyens syriens de voter dans leur ambassade emboitant le pas à la France et à l’Allemagne.

22 mai 2014 | Thèmes : Syrie Résistance Ingérence Liberté d’expression Europe Droit international

Cette décision est une violation flagrante du droit international et des droits fondamentaux du peuple syrien.

La Convention de Vienne sur les relations consulaires du 24 avril 1963 garantit en effet à un Etat étranger le droit d’organiser des élections dans son consulat ou son ambassade.

Il est absolument inacceptable que les Syriens soient privés par notre gouvernement du droit d’élire ou de ne pas élire leur président parmi les trois candidats en lice qui plus est, dans un espace juridiquement considéré comme leur propre territoire.

Cette interdiction est une violation flagrante de la liberté d’expression des Syriens de Belgique.

Une fois encore, les Etats européens bafouent les droits de l’homme au nom des droits de l’homme.

Nous appelons l’opinion publique européenne à protester contre cette décision arbitraire, inquisitrice et coloniale à l’égard du peuple syrien.

Pour le Comité contre l’ingérence en Syrie (CIS)

Bahar Kimyongür
21 mai 2014

Silvia Cattori

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x