Aller à…
RSS Feed

Lettre ouverte au Président de la République


Nouveau coup de colère !

simone lafleuriel-zakri

L’EI en Syrie de la Badiya (steppe) le martyr des Syriens lambda de Deir ez Zor
tout aussi horrible, cruel et insoutenable même si : ils ne sont ni Américains ni journalistes …..et de religion non précisée !

Monsieur le Président :

de Madame Lafleuriel-ZAKRI
37, rue Washington,
75008 Paris

Permettez-moi de venir vous remercier d’avoir bien voulu, malgré votre charge de travail que nous tous citoyens français savons très lourde, d’avoir pris le temps d’exprimer votre horreur à l’annonce de la décapitation du journaliste reporter américain James Foley.
Le monde entier est horrifié que de telles horreurs puissent être sans cesse commises, mais comme hélas partout, en Irak et en Syrie, y compris !

Nous avons été tout aussi attentifs à l’exacte signification des réactions à très haut niveau de responsables politiques en charge actuellement de nos destins : ET en particulier NOUS qui suivons les événements tragiques de Syrie et maintenant d’ Irak -pays du monde arabe que nous avons le privilège de bien connaître en tant que résidents, voyageurs, historiens ou ayant des familles apparentées, nous pouvons mettre un visage précis, retrouver des expressions claires de la vie d’avant, à ces corps qui en sont ainsi privés d’une façon aussi insupportable.
Ces victimes suppliciées, nous les avions , sans aucun doute avant il y a quatre ans ou plus, croisées dans les villes ou villages dans les campagnes et la steppe ensoleillées en terre syrienne qui nous était si familière !
Ainsi, Monsieur le Président : Les corps décapités de trois Alépins d’une même famille : un couple âgé et leur fils adulte, tous au nom connu de cette cité martyre d’Alep, il y a peu de jours, ont été retrouvés, jetés dans la campagne proche de la route entre Alep et Hama, dépouillés de leurs bagages certes…. mais décapités parce que chrétiens par ces ignobles barbares !

Assez peu nombreuses ont été, hélas, les réactions tant des responsables politiques que des médias, à l’horreur exprimée, et avec la réaction qui s’impose, à la SEULE décapitation de ce nouveau martyr: lui de nationalité américaine ou plus largement occidentale, et sans que suive le rappel de l’horrible souffrance subie par TOUS ces Syriens (ou Irakiens ces temps) anonymes, mais tout aussi êtres humains d’identique valeur et à la souffrance d’exacte même insoutenable intensité !

Absolument HORRIBLE et absolument CONDAMNABLE , oui, cette exécution abjecte, mais NON, non, parce que la victime est connue, plus célèbre ou par sa nationalité particulière ou par sa profession !
Et cette échelle de valeur humaine, ainsi exprimée tant dans les médias que chez les chefs d’Etats puissants, nous a parue…, pour le moins….. indécente !

Monsieur le Président, dans votre communiqué, vous avez bien voulu indiquer qu’il y avait en Syrie  » aussi… des crucifixions « …! »
Monsieur le Président nous avons été nombreux, et depuis des mois, à essayer d’attirer l’attention des médias, comme des ONG, Associations diverses et bien sûr des responsables de partis et de gouvernement, sur, justement, la quotidienneté abjecte de ces exactions abjectes, insoutenables, innommables : décapitations, pendaisons, crucifixions pratiquées par divers mouvements dits « jihadistes » : Al Nosra, Daech, ou maintenant mercenaires étrangers ou locaux de cet ‘EI » !
Certains de ces groupes bénéficiaient même du soutien officiellement reconnu ces jours, et sous toutes ses formes : politique, financier, médiatique, ou armé alors même que les mêmes soutiens officiels se plaignaient déjà des dérives condamnables de ces groupes rebelles déjà repérés, par ces responsables politiques eux-mêmes, comme peu fiables, peu recommandables, voleurs, pilleurs et violeurs, « détourneurs » de biens et de fonds, avides de rançons, et etc !
Ces tortures et exactions du fait de ces bandes sont pourtant et depuis les mois 2011, quotidiennes ! Elles sont aussi tout aussi constamment mises en scène par ces bourreaux qui, sans états d’âme aucuns, arrachent avec cette sauvagerie extrême, la vie de centaine de Syriens. Il y a quelques jours, c’est plus de 700 Syriens d’une des nombreuses tribus bédouines de la région de Deir -ez- Zor qui ont été massacrés, femmes et enfants disparus, région de l’Euphrate pillée et ruinée, et dans l’indifférence des politiques ou des médias !
Cela nous rappelle étrangement le sort tout aussi horrible de tant d’autres victimes arabes de l’ex Bilad ach Cham, et alors condamnées pour ne pas être, en autre raison inacceptables turcophones : au temps horrible des massacres des Arméniens, bédouins et chrétiens quand les Occidentaux dont les puissances mandataires s’ étaient, déjà, imposés en responsabilité du monde arabe et sans d’ailleurs beaucoup réagir !
ET pourtant, POUR tous ces martyrs, et pour ne parler que des Syriens : la peur, l’effroi face à ces êtres innommables qui vont de la façon la plus atroce leur couper la gorge, tout en paradant devant des spectateurs de tout âge assemblés à dessein pour le spectacle ou devant leurs caméras, puis la souffrance et l’agonie horrible des victimes sont exactement les mêmes que ce qu’a dû subir Monsieur James Foley journaliste américain ; souffrance atroce qu’évoque le père de la victime et qui attire la colère du président Obama, mais qui est identique pour tout être vivant en ce monde :
Toutes ces vies humaines de tout genre enlevées de façon si atroce, méritent nos réactions horrifiées et une absolue condamnation de même exacte intensité pour TOUS !
La souffrance de ce journaliste américain dont le père de Foley a expliqué aux reporters venus le soutenir, qu’elle a dù être horrible est pour tous ces martyrs , d’une égale intensité et insoutenable
Il aurait fallu le rappeler et avec force !

TOUS, victimes journalistes ou simples citoyens lambda nécessitent qu’on évoque l’insoutenable horreur avec la Même force, et sans aucun deux poids deux mesures, ! ET il n ‘est pas soutenable non plus que soient évoquées en passant l  » des crucifixions » : et donc possiblement exécutées et sans même que le lieu soit évoqué. En Syrie, et beaucoup trop souvent ces mois passés; Monsieur le Président et….décapitations ou crucifixions sur des chrétiens ou de religion autre mais TOUS, Syriens….

Monsieur le Président, voilà ce sur quoi je voulais attirer votre attention, et sur ma perplexité et mon questionnement effaré après avoir suivi avec attention les déclarations justement indignées tant des responsables politiques de France ou d’ailleurs à la suite de cette horrible et nouvelle décapitation !

En vous remerciant vivement de votre attention, permettez-moi de vous réaffirmer l’assurance de ma haute considération

Simone Lafleuriel-Zakri
retraitée de l’Education nationale, historienne, écrivain.