Aller à…
RSS Feed

Liban : roquettes sur le fief du Hezbollah au sud de Beyrouth, 4 blessés


 

dimanche 26 mai 2013

Deux roquettes ont visé dimanche la banlieue sud de Beyrouth, fief du mouvement chiite Hezbollah , témoignant d’un débordement croissant du conflit syrien au Liban. faisant quatre blessés, selon une source de sécurité, une première depuis la guerre avec l’entité sioniste en 2006.
Une des roquettes a touché le parc d’un vendeur de voitures en blessant quatre ouvriers , selon cette source, tandis que l’autre a atteint un appartement sans faire de victime, selon un photographe de l’AFP sur place.

« Cet incident est probablement lié au conflit syrien », a affirmé la source de sécurité.
« Les auteurs de cette attaque sont des terroristes et des vandales qui ne veulent pas la paix et la stabilité pour le Liban et les Libanais », a dénoncé le président libanais Michel Sleiman dans un communiqué.
Le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, s’est immédiatement rendu sur les lieux où il a dénoncé « un acte de sabotage visant à créer la zizanie ». « On ne peut pas à ce stade accuser qui que ce soit. Nous espérons que ce qui se passe en Syrie ne va pas déborder chez nous au Liban et qu’il y a des gens censés qui comprennent que le Liban ne peut pas le supporter », a-t-il dit à des journalistes.
L’attaque s’est produite au lendemain d’un discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui a promis à ses partisans la victoire en Syrie.
« La Syrie, c’est la protection arrière de la résistance, le support de la résistance. La résistance ne peut rester les bras croisés quand sa protection arrière est exposée et quand son support se brise », a expliqué M. Nasrallah.