Aller à…
RSS Feed

‘LIBERATION’ SUR LES ACCORDS DE MINSK: « POUTINE A ENCORE GAGNE » …


L’AVIS DE L’UTRA RUSSOPHOBE ET ATLANTISTE (C’EST LA MEME CHOSE EN 2015) ‘LIBERATION’ SUR LES ACCORDS DE MINSK: « POUTINE A ENCORE GAGNE » …

Luc MICHEL/ En Bref/
Avec Libération – AFP – PCN-SPO/ 2015 02 13/

On disait Poutine « contraint d’y aller ». Obama jouait au Sheriff après avoir braqué l’Ukraine et fait sauter la banque de Kiev. « Washington augmentait la pression et évoquait toujours plus clairement des livraisons d’armes à Kiev, afin de faire payer à la Russie «un coût plus élevé» pour son intervention (…) l’homme fort du Kremlin pouvait d’autant moins refuser cette négociation, présentée comme celle de la «dernière chance», que Washington augmentait la pression », affirmait hier matin, martiale, l’AFP. Hollande, « Flamby » jouant au chef de guerre, annonçait « la guerre ». On allait voir ce qu’on allait voir …

On a vu !
Ce matin, dégrisé, Libération (Paris) décrit des occidentaux échaudés :
« Le président russe a volontiers le sens de la formule. «Ce ne fut pas ma meilleure nuit, mais c’est un bon matin», a lancé Vladimir Poutine, se félicitant «qu’un accord sur l’essentiel ait été trouvé» à l’issue de seize heures de négociations à Minsk avec ses homologues français, ukrainien et la chancelière allemande. Angela Merkel ne cachait pourtant pas son scepticisme, affirmant «n’avoir aucune illusion» et soulignant qu’il reste «de gros obstacles». François Hollande, au début plus enthousiaste, reconnaissait finalement que cet accord, même «s’il est plus qu’une lueur d’espoir», n’est «pas une garantie de succès durable» (…)
Si, dans quelques mois, les hostilités reprennent, les milices des rebelles seront alors encore plus fortes. Et en revanche, il n’est pas sûr qu’entre-temps, l’Ukraine ait reçu le soutien espéré des Occidentaux pour réorganiser et moderniser son armée – même si Washington a annoncé mercredi un programme de formation des militaires ukrainiens afin de rééquilibrer le rapport des forces sur le terrain (…) Sur le fond, les choix stratégiques des autorités pro-européennes de Kiev et ceux de Poutine restent difficilement conciliables. »

Libé, et les lamentables dirigeants de l’UE, les Pétain, Quisling, et autres Antonescu de la Kollaboration atlantiste et de la soumission à l’impérialisme yankee, sans oublier le pouvoir fantoche de la Junte de Kiev, découvrent que la réalité militaire et politique du terrain ukrainien ne s’arrête pas aux effets de manche des conférences de presse, où des journalistes aux ordres cirent les pompes.
L’Armée russe reste la première force du continent. Et on ne fait pas chanter celui qui la commande …

Pour le reste, Minsk sera ce qu’elle a déjà été en septembre dernier !
Pour faire la paix, la paix des braves (mais il n’y a pas de braves à Bruxelles, Paris, Berlin et encore moins Kiev), il faut une sincérité qui n’existe pas à Minsk. Il faut aussi tous les responsables du conflit. Or le pyromane en chef Obama n’y était pas. Et à Bruxelles, à peine l’encre de Minsk sèche, le parti de la guerre américaine de l’UE, mené par le germano-polonais Tusk et les politiciens polonais qui rêvent encore à la grandeur polonaise d’il y a 400 ans (alors que Mme Merkel contrôle l’économie polonaise), on fait maintenir les sanctions anti-russes qui seront reconduites ce lundi …

Luc MICHEL
_________________________
Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/pcn.luc.michel.2
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net/