Aller à…
RSS Feed

Loin des déclarations va-t-en guerre concernant la Russie…


canempechepasnicolas
Mercredi 10 décembre 2014

Loin des déclarations va-t-en guerre concernant la Russie… Quand Israël bombarde un Etat souverain, Laurent Fabius et le gouvernement Hollande se taisent…

Quand Israël bombarde un Etat souverain,

Laurent Fabius et le gouvernement Hollande se taisent…
Syrie: deux raids aériens israéliens près de Damas

ParRFI
media Des Les habitants de Damas, la capitale syrienne, ont rapporté avoir entendu de fortes explosions dimanche 7 décembre 2014.
AFP PHOTO/ANWAR AMRO

L’armée israélienne a mené ce dimanche 7 décembre, deux raids aériens dans des régions tenues par le régime syrien dans la province de Damas.

Les raids n’ont pas fait de victimes.

« L’ennemi israélien a attaqué la Syrie en visant deux régions sécurisées [par les forces gouvernementales, ndlr] de la province de Damas », a annoncé la télévision officielle syrienne. Une source syrienne a précisé que les raids n’avaient pas fait de victimes mais seulement des dégâts matériels.

Les raids aériens israéliens visaient des dépôts de munitions situés dans l’enceinte de l’aéroport international de Damas et des positions militaires de l’armée syrienne, à Dimas, au nord-ouest de la capitale syrienne. D’énormes explosions ont ainsi été entendues à proximité de l’aéroport. Une image diffusée par al-Manar, la télévision du Hezbollah libanais, montrait un immense incendie et une épaisse colonne de fumée. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), pas moins de dix explosions ont été entendues dans le secteur.

Un soutien d’Israël à al-Qaïda

Comme le rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh, un porte-parole militaire syrien a déclaré que ces attaques aériennes prouvent qu’Israël apporte un soutien direct à al-Qaïda et au groupe Etat islamique dans leur guerre contre le régime syrien, mais que ces raids n’empêcheront pas l’armée syrienne de poursuivre sa guerre contre les terroristes.

A Beyrouth, des analystes affirment que les raids israéliens sont des messages adressés à Damas et à ses alliés russes et iraniens. Ils interviennent quelques jours après une rencontre entre Vladimir Poutine et le chef de la diplomatie syrienne, à Sotchi, et à la veille d’une visite du ministre Walid Moallem à Téhéran.

Plusieurs raids depuis 2011

De leur côté, les autorités israéliennes n’ont pas commenté l’information. Comme toujours en Israël, on se contente de citer les médias syriens et libanais, explique notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul. Et s’il n’y a pas de réactions officielles, ce n’est donc pas étonnant : selon des sources étrangères, l’armée et l’aviation israélienne ont mené dans le passé plusieurs attaques contre des positions militaires depuis le début de la révolte contre le régime sans jamais confirmer ces opérations. Cela a été notamment le cas contre un convoi de missiles antiaériens en Syrie en janvier 2013, et aussi en 2007 contre un site nucléaire syrien construit par la Corée du Nord. Le raid aérien israélien le plus récent a eu lieu en mars dernier. Il visait des positions militaires de la région de Qouneitra, près du Golan.

La loi du silence a été observée par Israël…Et par Paris !

Mais des responsables israéliens et américains, sous couvert de l’anonymat, n’ont pas manqué de confirmer les informations auprès des médias étrangers.