Aller à…
RSS Feed

MEDIAS FRANCAIS OU L’AIGLE A TETE BICEPHALE ?


Envoyé aux idiots censés nous informer mais qui sont de vrais cancres…
do mai68
MEDIAS FRANCAIS OU L’AIGLE A TETE BICEPHALE ?
Chez Libération et consort, interdit de critiquer Israël. Interdit de critiquer l’élite juive et sioniste. Ce serait un acte antisémite. Mais qu’est-ce donc que l’antisémitisme ? C’est quoi un « sémite » ? Il me semble que les arabes sont bien sémites. Il me semble qu’Israël est bien un état antisémite. Ne nous leurrons pas. Les juifs d’Europe de l’Est ne sont pas sémites. Les Palestiniens eux le sont bien.
Il serait temps dans ce pays, avant de dresser des lois creuses, de définir les délits dont elles disent vouloir protéger une frange minoritaire de la population française ? Tenir un discours antisémite ce n’est pas dire qu’un juif est riche ou radin. Si on peut le dire d’un noir, d’un arabe, d’un catholique, d’un musulman, d’un chinois, pourquoi donc ne pas le dire d’un juif ? Où est l’insulte raciste ? Nulle part. Certains nous ont construit un antisémitisme bien simpliste et dangereux. Dangereux car on peut dire « sale arabe » ou « sale négro » sans être frappé de racisme par la Loi Gayssot qui s’abattra sur vous si vous dîtes « sale juif » ? Pourquoi donc une Loi Gayssot ? Un juif traitant un arabe de « sale arabe » ou allant le noyer comme ce fut le cas du malheureux Saïd Bourarach a en quelque sorte le droit au motif qu’il serait plus sémite que cet arabe et protégé par la Loi Gayssot ? C’est purement et simplement du racisme et donner des gages à une minorité en prenant pour prétexte le génocide juif et tzigane est immoral. Dans ce cas, pourquoi est-ce que la Loi Gayssot ne protège pas les roms et les tziganes ? les gitans ? Pourquoi pas une loi pour protéger les anciens colonisés car le Colonialisme peut revenir aussi ? Pourquoi pas une loi pour protéger les descendants d’esclaves puisque l’esclavage peut revenir ?
Soyons sérieux ; Etre antisémite ce n’est pas de crier « sale juif » mais bel et bien de tenir un discours antisémite, à savoir dresser des thèses scientifiques visant un groupe humain au motif qu’il est « sémite ». Il y a des caractéristiques physiques que les nazis avaient dressés, comme certains les avaient auparavant dressées sur les populations appelées alors « indigènes » ou « autochtones »…
Un exemple, en Israël le leit motiv raciste consiste à dire « les palestiniens aiment la mort, nous on aime la vie »… Déjà, allez passer votre enfance à Gaza et on va voir si vous allez aimer la vie autant que les gazaouis l’aiment…
Ensuite, on fait une généralité, on prête une pensée commune à un groupe au motif qu’il est occupé et on va jusqu’à nier ses origines « la Palestine n’a jamais existé ». Ca c’est de l’antisémitisme, et tous les jours des médias comme Libération s’y adonnent en niant l’existence même du Peuple palestinien en s’interdisant de parler de ce peuple et de sa souffrance. Ca c’est de l’antisémitisme car le Peuple palestinien est un peuple sémite. Il a connu les pogroms, le Colonialisme pur et dur auquel se sont greffées les thèses racistes et révisionnistes de Jabotinski. Ajoutons donc des célébrités sionistes qui a un moment donné (BHL, Elie Chouraqui) déclaraient que « les musulmans de France sont responsables des actes des uns et des autres, y compris des attentats du 11 Septembre 2001». C’est bien une thèse raciste, antisémite, qui faisait partie de la doctrine nazie. C’est une thèse que l’on a gardé pendant le Colonialisme en Europe et en Afrique du Sud, qu’on retrouve en Israël aujourd’hui : un musulman tuait un européen, l’armée française encercle le village et massacrait une bonne partie du village pour venger UN HOMME. Car les autochtones n’avaient pas de valeur humaine. On le retrouve en Israël où à un jet de roquette on répond par des raids sur toute la population palestinienne ou via des assassinats ciblés, nos journalistes irresponsables ou incompétents nous parlent de « tirs ou raids en représailles ».
Il est à noter que les américains qui ont hérité de l’armement nazi comme du programme spatial nazi, via l’ingénieur nazi W. Von Braun utilisent ces méthodes en ce moment dans le Sud du Pakistan. Georges Bush a utilisé cette méthode à Falloujah pour « punir la population » qui avait mis en pièces des mercenaires venus tuer, occuper, piller et violer (on aurait préféré que les irakiens leur offre des fleurs et soient contents d’être bombardés et envahis). Falloujah a littéralement été détruite sous les yeux de la presse occidentale qui applaudissait (reprenez vos articles et éditoriaux : vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas soutenu les crimes de Bush et consort). La Presse réaliste et indépendante avait titré « Falloujah sur Glane ».
Quand Nicolas Bedos parle, même pour blaguer, des guadeloupéens comme « d’autochtones oisifs », il reprend un discours malheureusement scientifique qui fit que lors d’une certaine exposition universelle, la France n’a pas eu honte de présenter des indiens comme des « êtres primaires ne pouvant se projeter dans l’avenir et vivant au jour le jour »… C’était ce qu’on disait des « musulmans », et malheureusement, c’est triste de le constater mais c’est une vérité, il faudra attendre l’arrivée de Frantz Fanon dans les années 50 pour que ces horreurs racistes soient balayées, et encore les médecins français racistes se sont agrippés à leurs thèses allant jusqu’à dire que les « autochtones n’avaient pas de cortex et qu’en conséquence, ils avaient juste un cerveau archaïque, et vivaient au jour le jour comme des bêtes ». Ce sont ces thèses fascistes que développaient les nazis à l’endroit des juifs, et la France a continué de soutenir ces thèses jusqu’à la fin des années 60 mais en les limitant aux arabes, aux musulmans et aux noirs. Il y aura toujours un décalage entre les médias français trop « bon enfant » et « carnaval » et les descendants des peuples colonisés et victimes de l’Esclavage. C’est gigantesque ce qui peut séparer un journaliste français par exemple de Libération avec un journaliste algérien d’El Watan par exemple ? Je me pose vraiment des questions sur la presse française tant le niveau est plus proche du Journal d’un collège que de celui d’une grande Université. Les journalistes français gagneraient à voyager et à s’inscrire dans des colloques en Afrique noire, aux Antilles, à Cuba et en Algérie, car la traitement de l’affaire Dieudonné par exemple est une catastrophe. Autant d’articles d’après des « extraits de vidéos » sorties de leur contexte, et sans avoir pris tant de tenter d’approcher Dieudonné mais sans arrière pensée. C’est ça le drame : un journaliste qui a des à priori et qui campe sur une position est un mauvais journaliste. Pourquoi ? On n’aborde aucune question sans faire table rase, et reprendre les éléments un à un. Aucune méthode. Aucune réflexion majeure. On est pressés d’envoyer du grain à moudre au moulin du Crif et de la Licra. On part du principe qu’un raciste comme Cukierman a raison, et qu’il est honnête. Or tous se rappellent de sa sortie raciste et antisémite envers les musulmans en 2002 quand J.M. Le Pen est passé devant Jospin « c’est un avertissement aux musulmans afin qu’ils se tiennent tranquilles », nous sommes dans le Sionisme à la Jabotinski, nous sommes dans le jugement de l’autre, le groupe humain à dominer à et surveiller. Ca c’est l’Europe des années 30, c’est l’Afrique du Sud de Pik Botha. Voici le modèle de Hollande et du Parti Socialiste : un raciste ignare et complètement paranoïaque.
Quant à la Licra, où était-elle quand 4 juifs assassinaient Saïd Bourarach ? Où est-elle quand Nicolas Bedos parle « d’autochtones oisifs » ? imaginons qu’il ait parlé de « juifs oisifs », là oui, la nébuleuse sioniste se serait érigée en victime et ce qui est arrivé à Dieudonné serait arrivé à Nicolas Bedos. Mais dans ce pays tout le monde a compris : caricature les musulmans et les noirs mais surtout pas les juifs. En marge de cela, la caricature de Charlie Hebdo sur le cerveau de Dieudonné correspond aux données scientifiques défendues par l’Ecole de Médecine française concernant les noirs et les musulmans jusqu’à la fin des années 50, voir 1960. Je m’inquiète vraiment du niveau intellectuel et culturel de certains journalistes. Cette caricature a fait que nombre de médias afro-arabes soutiennent Dieudonné, puisque cette caricature soutient des thèses racistes, dans l’esprit de tout arabe, musulman, ou africain, cette caricature évoque l’image véhiculée à l’encontre de leurs ancêtres concernant leur développement humain, neurologique et cognitifs (ils n’éprouvent pas de sentiment, on peut donc arracher un enfant à une femme noire ou arabe, ils ne souffrent pas comme nous car d’un point de vue neurologique ils sont sous-développés on peut les battre à mort, et ils ne comprennent rien, ils n’ont pas besoin d’étudier –on retrouve ça dans le Sionisme comme on le retrouvait dans l’Apartheid). J’ajoute que ces thèses ont été reprises par les nazis à l’endroit des juifs sur lesquels on pratiquera des expériences. C’est pour cela qu’on ne laisse jamais passer quand un israélien ose dire que les palestiniens sont « des sauterelles » ou « des scorpions ».
Songez donc qu’après le procès de Nuremberg, la France a continué à prôner des thèses fascistes ? Et c’est le plus naturellement du monde que dans ce pays un Gaspard Proust parle du Colonialisme en Algérie en se référant à « des trottoirs hérités de la France et des égouts » ? Il a peut-être oublié la politique des terres brûlées qui fait que l’Onu via des pays comme l’Allemagne par exemple ont aidé les algériens à reconstruire les infrastructures les plus indispensables pour éviter les épidémies ? L’Algérie a reçu de l’aide pour nourrir son peuple… Tout était miné, tout était brûlé. La famine comme le viol faisait partie de l’arsenal de guerre de la France coloniale. Et à parler de « routes », toutes étaient cabossées.
Pour finir, en Syrie dans les années 90, j’ai rencontré un groupe de français et parmi eux une femme qui m’avait dit « je n’aime pas les orientaux, ils ont le bassin large et les fesses flasques », ça c’est de l’antisémitisme pur…
Pour vous dire que ne n’aime pas du tout votre façon d’écrire des âneries et de soutenir l’extermination à petit feu du peuple palestinien et de sa culture. Mais vraiment pas. Et si Dieudonné est un antisémite, qu’êtes vous donc ? Un aigle à tête bicéphale ? Les uns auraient le droit de vivre et les autres d’être déchiquetés par vos plumes sionistes ?
Un dernier exemple pour la route : quand Zemmour déclare que « le rap est une sous culture d’analphabète », il vise qui ? Et à quelles thèses correspond cette « insulte » ?
Franchement, il est grand temps de sortir de vos salles de rédactions aseptisées pour aller à la rencontre de l’Humanité, parce que vous êtes loin, très loin de la réalité.

*********
QUAND LE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE, L’INSURRECTION EST, POUR LE PEUPLE, LE PLUS SACRE DES DROITS ET LE PLUS INDIS

Une réponse “MEDIAS FRANCAIS OU L’AIGLE A TETE BICEPHALE ?”