Aller à…
RSS Feed

MEDIAS & REVOLUTION. Après la désinformation sur la Syrie, voici l’Ukraine


Publié le déc 11, 2013

KIEV, Ukraine – La police ukrainienne a commencé, dans la nuit de mardi à mercredi, à évacuer ces petits groupes terroristes planifiés et systématiquement fonctionnels pour garder la ville sous pression. Bientôt, ils vous diront que Kiev est sans électricité et que cette opposition-là veut le mieux pour le peuple martyrisé. Or, il n’en est rien.
La même légende reprend, celle des « manifestants pacifiques », qui déboulonnent la statue de Staline en plein centre ville devant les caméras du monde entier, attaquent la police avec des engins de chantiers, les gazent, cassent des bâtiments officiels et y pénètrent pour installer le chaos (voir les photos). Mais ça, la presse mainstream n’en parle pas, comme nous le faisons ici, avec une simple envie, celle d’informer.

Voici ce que nous avons dit dans un billet précédent:
La mauvaise foi de la presse occidentale a atteint le point de non retour. Alors qu’un véritable coup d’Etat est en préparation en Ukraine, par une violence inouïe des soi disant partisans de l’Europe, ce qu’aucun pays occidental ne peut accepter sur son territoire, on nous parle de la violence policière. Laquelle ? Peut-on laisser des manifestants, cette petite horde de sauvageons, détruire ainsi leur pays sous prétexte qu’ils veulent faire partie de l’Union européenne ? Pourquoi n’attendent-ils pas la prochaine élection présidentielle de mars prochain, et d’élire leur champion pro-Europe ?

Non, il s’agit d’une insurrection. Vouloir mettre à mal l’ordre établi, c’est être simplement hors-la-loi. A peine l’évacuation a commencé que, avec la complicité des médias occidentaux qui ne disent pas la vérité, tout l’Occident s’insurge, de Washington à Bruxelles, en passant par Berlin et Stockholm. Franchement, John Kerry, Catherine Ashton, Guido Westerwelle et Carl Bildt, occupez-vous de vos oignons.

Les soi disant opposants, les seuls qu’on entend, arguent que leur président veut les vendre à la Russie. Qu’ils sont vraiment naïfs ! L’Occident ne fera que noyer l’Ukraine, avec le FMI ou la Banque mondiale. Il y aura démentelement de toutes les industries en faveur des capitaux occidentaux mais, en retour, quel est le vrai sort réservé à ces gens ? Le chômage augmentera de façon exponentielle. Ils ne le savent sans doute pas, l’obtention des visas au sein de l’Union européenne qu’on leur a promis, ne sera pas la garantie d’un emploi de fait, en Occident. C’est un leurre.

Pour le bien de l’Ukraine, développer de bonnes relations avec à la fois la Russie et l’UE devrait être l’objectif politique prioritaire de son gouvernement. Quand on lit des articles avec des saillies aussi ridicules comme ceci: « On ne peut admettre qu’un autocrate nostalgique de l’Empire soviétique prive la nation ukrainienne de la perspective de vivre dans la liberté et la démocratie. », on se dit que, finalement, il y a un vrai problème. A titre d’exemple, le taux de chômage est plus bas en Russie qu’en France. Le saviez-vous ? Il faut que les Ukrainiens fassent travailler leur intellect.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x