Aller à…
RSS Feed

Mme Clinton : l’OTAN doit se transformer pour assumer une mission


Mme Clinton a évoqué le legs de George Marshall, qui avait vu que les

souffrances en Europe à la fin de la Seconde guerre mondiale menaceraient

les intérêts des États-Unis.

ARTICLES

TRADUCTION: English ????? Français ??????? ????

Mme Clinton : l’OTAN doit se transformer pour assumer une mission

mondiale

Par Stephen Kaufman | Rédacteur | 05 avril 2012

Washington – L’OTAN dépasse aujourd’hui les défis qui étaient présents au moment de sa

fondation, du temps de la Guerre froide et de la rivalité avec l’ancienne Union soviétique, et elle

envisage à la place une alliance qui oeuvrera pour assurer la dignité et la prospérité des populations du monde entier, a déclaré le 3 avril la secrétaire

d’État Hillary Rodham Clinton.

S’exprimant lors de la Conférence 2012 de l’OTAN au World Affairs Council, à Norfolk, dans l’État de Virginie, Mme Clinton a déclaré que l’Alliance, formée en 1949, devait se transformer afin de pouvoir continuer à défendre les principes « de la démocratie, de la liberté et de l’État de

droit » à travers le monde, dans le cadre de ce qu’elle a appelé « une bataille pour

l’avenir ».

Sur toute la planète, des puissances nouvelles voient le jour et la technologie permet de

connecter « de plus en plus de gens, dans de plus en plus d’endroits, et de les

autonomiser en leur donnant les moyens d’influencer plus que jamais les événements

mondiaux et de participer à l’économie internationale », a souligné Mme Clinton, avant

d’ajouter que ces événements avaient pour toile de fond « une économie qui se remet de

la pire récession de l’histoire récente. »

À l’approche du sommet de l’OTAN prévu les 20 et 21 mai à Chicago, la secrétaire d’État

a dit aux membres de l’Alliance que « les problèmes auxquels nous nous heurtons

aujourd’hui ne se limitent pas à un océan, comme ne sauraient s’y limiter nos travaux ».

Mme Clinton a cité l’exemple des efforts entrepris par l’OTAN en 2011 pour protéger les

Libyens contre le régime de Mouammar Kadhafi, « une initiative massive et

complexe (…) grâce à laquelle on peut dire sans exagérer que des milliers de Libyens

sont encore en vie aujourd’hui ».

À Chicago, les États membres de l’OTAN verront comment leur coopération a contribué à

défendre des « valeurs communes » dans les Balkans, en Afghanistan, au Moyen-Orient

et en Afrique du Nord, a noté Mme Clinton.

« Nous voulons tirer les leçons de ce qui a marché et de ce qui n’a pas marché, et je suis

une adepte des plans basés sur des résultats concrets. Nous voyons que l’OTAN est un

Mme Clinton : l’OTAN doit se transformer pour assumer une mission m… http://iipdigital.usembassy.gov/st/french/article/2012/04/201204053353…

???. 1 ?? 3 09.04.2012 7:37

exemple très impressionnant [de ce principe]. Il ne s’agit pas seulement de faire des

plans en se tournant vers l’avenir, mais aussi d’inclure les enseignements tirés en

examinant le passé afin d’améliorer la planification de l’avenir », a déclaré Mme Clinton.

Les membres de l’OTAN se pencheront aussi sur la phase suivante du transfert de la

responsabilité de la sécurité aux Afghans d’ici à 2014 et sur la réduction des effectifs de la

Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) dans ce pays, laquelle jouera un rôle

« axé non plus principalement sur les combats, mais sur l’appui » (formation, conseil et

aide) en 2013, a rappelé la secrétaire d’État.

À l’invitation du gouvernement afghan, certains effectifs de la FIAS pourraient rester dans

le pays après 2014, a-t-elle ajouté, avant de préciser que les États-Unis ne cherchaient

pas « à établir des bases militaires américaines permanentes en Afghanistan ni une

présence qui serait perçue comme une menace par ses voisins, ce qui conduirait à

l’instabilité qui mettrait en danger les gains réalisés en Afghanistan. »

De fait, a insisté Mme Clinton, un Afghanistan stable est dans l’intérêt de l’OTAN et des

États-Unis. Le gouvernement Obama demeure déterminé à atteindre cet objectif ainsi

qu’à appuyer les efforts de réconciliation que déploient les Afghans pour mettre fin au

conflit.

La secrétaire d’État a appelé les rebelles talibans « à déclarer sans aucune ambiguïté

qu’ils rejettent le terrorisme international et s’engagent à poursuivre un processus de

paix qui comprend tous les Afghans ».

La secrétaire d’État a exhorté son auditoire à appuyer le développement économique de

l’Afghanistan, notant que les initiatives telle la Nouvelle route de la soie qui vise à créer

des liens de commerce et de transports entre ce pays et ses voisins de l’Asie centrale et

du Sud, « resserreraient les relations dans une région depuis trop longtemps déchirée par

les conflits et les divisions ». L’avenir politique de l’Afghanistan et l’avenir économique de

toute la région « sont inextricablement liés » à la réussite économique de l’Afghanistan,

a-t-elle souligné.

« C’est la leçon que nous avons apprise maintes et maintes fois dans le monde entier :

les gens veulent savoir qu’ils ont un espoir réaliste d’améliorer leur vie, d’avoir un emploi

et de subvenir aux besoins de leur famille », a déclaré Mme Clinton.

L’ancien secrétaire d’État Marshall avait reconnu le besoin d’investir dans les

autres

Dans des propos tenus plus tôt dans la journée à Lexington (Virginie), Mme Clinton a

évoqué la mémoire du général et ancien secrétaire d’État George Marshall, qui avait

exhorté les Américains à contribuer à la reconstruction de l’Europe à la fin de la Seconde

guerre mondiale.

George Marshall comprenait que, « pour faire avancer nos propres intérêts, il fallait

améliorer les conditions de vie de nos frères humains à travers le monde », a dit Mme

Clinton.

Dans son discours d’adieu aux forces armées, a-t-elle rappelé, George Marshall avait

déclaré : « En même temps que nous devons résoudre le problème du maintien de la

paix, nous devons résoudre le problème des pénuries alimentaires, du manque de

vêtements, de charbon et de logements. Aucun de ces problèmes ne peut être résolu

indépendamment des autres car ils sont tous directement reliés. »

Mme Clinton : l’OTAN doit se transformer pour assumer une mission m… http://iipdigital.usembassy.gov/st/french/article/2012/04/201204053353…

???. 2 ?? 3 09.04.2012 7:37

Réalisé par le Bureau des programmes d’information internationale du département d’État des États-Unis, ce site

présente des informations sur la politique étrangère ainsi que sur la société et la culture américaines. L’existence d’un

lien de ce site vers un autre site ne constitue pas une validation de ce site ou de son contenu.

George Marshall avait sous les yeux « une Europe brisée par la guerre (…) et il savait que

la faim et la pauvreté finiraient par saper notre propre prospérité et nos possibilités, que

le désespoir et le chaos enfanteraient, au bout du compte, des forces qui nous

menaceraient ici chez nous », a-t-elle expliqué.

« Aujourd’hui, nous avons maintes occasions de constater la véracité de ses propos

perspicaces. Nous voyons comment certains des dangers qui menacent le plus notre

sécurité découlent du manque de possibilités, du déni des droits de l’homme, des

changements climatiques, des pressions sur les ressources en eau, en nourriture et en

énergie », a relevé la secrétaire d’État.

Les études et l’expérience suggèrent qu’environ 40 % des pays qui sortent d’un conflit

« renouent avec la violence dans les dix années suivantes, a dit Mme Clinton. Mais quand

ces pays oeuvrent pour accroître leur économie et les revenus de leur peuple, le risque de

violence décroît considérablement. Et pour arriver [à cette croissance], rien ne marche

mieux que d’introduire les principes du libre marché, d’encourager l’entrepreneuriat, de

créer les conditions qui permettront aux hommes et aux femmes de voir leur labeur se

traduire en revenus accrus et en débouchés meilleurs pour leurs enfants. »

George Marshall l’avait compris, a résumé Mme Clinton : « Pour que l’Amérique

connaisse la paix et la prospérité, nous devons investir dans ce potentiel à l’intention des

autres. » La secrétaire d’État a appelé tous les Américains « à canaliser leurs doutes et

leurs incertitudes dans un appel à devenir meilleurs et plus forts ».

MOTS CLÉS: Hillary Rodham Clinton, Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, OTAN,

développement, démocratie, droits de l’homme, Afghanistan, Libye, George Marshall

TRADUCTION: English ????? Français ??????? ????

SHARE Delicious Digg reddit Facebook StumbleUpon Twitter

POUR EN SAVOIR PLUS

Fiche analytique sur le sommet de l’OTAN en mai à Chicago

Mme Clinton : l’OTAN doit se transformer pour assumer une mission m… http://iipdigital.usembassy.gov/st/french/article/2012/04/201204053353…

???. 3 ?? 3 09.04.2012 7:37