Aller à…
RSS Feed

MONSTRUOSITÉ & PIROUETTE. Etat islamique: entre prétexte contre Assad et folie


MONSTRUOSITÉ & PIROUETTE. Etat islamique: entre prétexte contre Assad et folie

Posted on août 30, 2014

Allain Jules

etatAlors même que le chef occidental, à savoir Barack Obama, dit avec une honnêteté – que personne ne pouvait soupçonné jusqu’alors -, que, les Etats-Unis ne savent pas quelle stratégie adopter pour combattre l’Etat islamique (EI), quelques voix s’élèvent, en France. De petits experts médiatiques, à la petite semaine surtout et qui veulent plaire au maître élyséen, disent qu’il fallait suivre la France dans son entreprise meurtrière avortée, contre Damas.

Toute honte bue, le mensonge chevillé au corps et s’appuyant sempiternellement sur le supposé massacre chimique de leurs propres services, ces gens persistent et signent. Attribué à tort et surtout volontairement par eux au pouvoir syrien, ces monstres pérorent encore. Ils reviennent à la charge parce que le monstre qu’ils ont créé, l’EI, est devenu incontrôlable. Mentir avec un tel aplomb alors que tout désigne leurs « rebelles », de vrais terroristes dit en passant, ces fous à lier se couvrent simplement de mensonges et des immondices qu’ils accumulent ici et là depuis des lustres. Leur but est d’installer le chaos en Syrie, comme auparavant en Irak, en Afghanistan ou en Libye.

La haine viscérale que vouent les Occidentaux au président syrien fait même passer en ce moment la raison, en second plan. François Hollande le président français, du haut de ses 17%, prétendant encore parler pour la France et au nom des Français dit qu’il est hors de question de coopérer avec le président syrien Bachar al-Assad pour combattre l’EI. Où le bât blesse, c’est ce dangereux parallèle entre le pouvoir syrien laïque, et l’EI, qui, lui, ne prône qu’un islam sunnite radical, aux antipodes de la raison pure, en contraignant les autres de les suivre ou de mourir. Là, il y a une falsification manifeste des faits. Pour peu qu’on se plonge sur l’histoire récente de la Syrie, cette monstruosité manifeste vole en éclat.

Alors que certains experts estiment aujourd’hui qu’au Moyen-Orient, après Tsahal (armée israélienne), c’est logiquement l’EI le groupe armé le plus puissant, en matière d’armement moderne et de….cruauté, certains continuent à regarder leur nombril. En réalité, ce qui déroute l’Occident, qui a financé et armé l’EI pour renverser le Gouvernement syrien, c’est que le calendrier des extrémistes de l’EI est simplement la création d’un Califat au-delà des frontières syriennes. Renverser le président Assad, la mission qui leur avait été confiée initialement est aujourd’hui reléguée aux calendes grecques.

Mauvaise pioche de l’Occident donc, qui avait cru pouvoir venir à bout du pouvoir syrien en 3 mois, selon leurs prévisions. C’était, hélas, sans compter sur le précédent libyen, qui avait échaudé des pays comme la Chine ou la Russie. Quoi de plus normal quand manifestement ceux qui prétendent défendre le droit international le viole copieusement en triturant le trait. La guerre de prédation contre la Libye a laissé un pays exsangue, tout ceci, parce ces donneurs de leçons ont violé les résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité. Comment est-il encore possible de leur faire confiance ? Et que dire de Barack Obama lors de sa conférence de presse du 28 août dernier (vidéo)

« Je ne veux pas mettre la charrue avant les bœufs. Nous avons besoin d’un projet clair. » Lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, Barack Obama a prévenu qu’il ne fallait pas s’attendre à des frappes aériennes à court terme en Syrie. Les Etats-Unis n’ayant pas encore de stratégie pouvant mener à une éventuelle intervention militaire contre l’EI, le président a promis de consulter le Congrès. En réalité, si l’EI change désormais sa façon de faire en Syrie, c’est à dire l’abandon de son projet de califat à la faveur du renversement du président Bachar al-Assad, il sera normal de le laisser agir. En revanche, selon les spécialistes de tout, il vaut mieux de na les bombarder, de peur d’aider le président Assad. Ces gens se fichent royalement des Syriens et, ça fait depuis…Leur seul but est la haine et le renversement de leur président…