Aller à…
RSS Feed

Nasrallah : tout le Liban doit être concerné par le conflit à Gaza


16/11/2012

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé jeudi tous les Arabes et les musulmans à soutenir les combattants du Hamas dans la bande de Gaza à la suite d’une escalade des hostilités entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël.

« Nous avons grande confiance dans la volonté du peuple palestinien de vaincre l’ennemi israélien », a dit le leader chiite libanais dans un discours retransmis en direct sur la chaîne de télévision du Hezbollah, al-Manar. « Le tir de deux roquette Fajr-5 sur Tel-Aviv montre le courage de ce peuple », a-t-il ajouté.

« Cette offensive démontre clairement que l’ennemi n’a pas besoin de prétextes pour lancer des attaques meurtrières, que ce soit à Gaza ou au Liban », a poursuivi Hassan Nasrallah, affirmant que les violences israéliennes s’inscrivent dans un cadre politique et sécuritaire en vue des prochaines élections législatives en Israël.

Le chef du Hezbollah a exhorté les pays arabes à utiliser toutes les formes de pression possibles, y compris économiques, en jouant notamment sur le prix du pétrole, pour que cessent les attaques israéliennes dans la bande de Gaza.

Il a également appelé les pays proches des États-Unis et de l’Occident à user de leur influence sur Israël pour que l’État hébreu mette un terme à ses raids aériens dans l’enclave palestinienne.

« Personne ne dit aujourd’hui aux pays arabes: ‘S’il vous plait, ouvrez vos frontières et lancez une opération pour libérer la Palestine’. Ce que nous voulons c’est la fin de l’attaque à Gaza, a déclaré Nasrallah. Nous ne vous demandons pas (de trouver) une solution, nous vous demandons un effort. »

Les pays arabes peuvent tirer profit de l’état de santé des économies américaines et européennes, fragilisées par la crise économique, pour faire pression sur leurs alliés et les inciter à user de leur influence sur Israël, estime Nasrallah.

« Les Arabes n’ont pas le courage d’arrêter la production de pétrole. Réduisez vos exportations de pétrole ou augmentez un petit peu le prix et vous ébranlerez les États-Unis et l’Europe. Frères, si vous ne pouvez pas interrompre la production de pétrole, diminuez votre production ou augmentez le prix ! Faites pression ! »

Le chef du Hezbollah a par ailleurs critiqué ceux qui affirment que l’offensive israélienne contre le Hamas vise à détourner l’attention de la crise syrienne. « Les Israéliens profitent de ce qui se passe en Syrie et ailleurs dans la région parce qu’ils font leur possible pour affaiblir les mouvements de résistance à Gaza et au Liban », a déclaré Hassan Nasrallah.

« Nous devons faire tout notre possible pour arrêter les violences contre le peuple palestinien, a-t-il ajouté. Nous sommes tous concernés au Liban par la situation à Gaza. Cette bataille concerne tout le monde ».

http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/787840/Nasrallah_%3A_tout_le_Liban_doit_etre_concerne_par_le_conflit_a_Gaza.html http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/787840/Nasrallah_%3A_tout_le_Liban_doit_etre_concerne_par_le_conflit_a_Gaza.html


International Copyright © 2006-2011, SANA

Nasrallah : L’agression contre Gaza une des étapes de la confrontation fatidique dans l’histoire de la Palestine et de la région

Beyrouth / Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a affirmé que l’agression israélienne contre Gaza est l’une des étapes de confrontation sanglante, historique et de destinée qui inscrit la destinée de la Palestine, de la région, de la nation et des choses sacrées, d’une part l’ennemi israélien et ceux qui sont derrière lui contre les mouvements de la résistance et ceux qui restent derrière et les peuples arabes et surtout palestinien d’autre part.

Dans un discours prononcé aujourd’hui, à l’occasion de Achoura, Nasrallah a condamné fermement cette agression perfide et lâche contre la bande de Gaza et a invité tous les libéraux du monde, les Arabes et les Musulmans, Etats et gouvernements, peuples à demeurer aux côtés du peuple palestinien de Gaza d’une manière sincère et authentique,

« Le lancement par la résistance palestinienne des missiles /Fajr5/ sur Tel Aviv prouve la maturité de cette résistance, sa sagesse, sa solidité et son audace, ce qui dénote une accumulation d’expériences », a-t-il indiqué, soulignant que l’ennemi israélien n’a pas besoin de prétexte pour déclencher une guerre ou une agression contre la bande de Gaza à des fins électoraux comme c’est le cas aujourd’hui avec Netanyahu.

« L’ennemi israélien est connu pour sa ruse, il a fait semblant d’accepter la trêve et puis il assassiné Ahmed al-Jaabari ensuite il entamé son agression de grande envergure contre la bande, ce qui doit nous rendre plus attentifs à ses ruses », a-t-il ajouté.

Pour Nasrallah, l’ennemi a su profiter de ses anciennes erreurs commises lors de ses agressions et guerres contre le Liban en /2006/ et contre Gaza en /2008/ quand il a annoncé des objectifs très hauts mais, il n’a pas pu les réaliser. Et aujourd’hui quand il dit qu’il va reprendre l’initiative de dissuasion cela veut dire qu’il n’est pas en mesure d’être tout le temps dissuasif.

« La simple reconnaissance par ses services que les missiles /Fajr5/ ont atteint la profondeur de Tel-Aviv, cela suffit pour donner une impression que la résistance a pu réaliser une forme de dissuasion avec l’ennemi et cela en lui-même est un progrès substantiel dans l’histoire du conflit entre la résistance et l’ennemi israélien », a-t-il expliqué.

T. Slimani