Aller à…
RSS Feed

Nations Unies : le discours du président iranien


 

Nations unies 25 sept 2012

Discours d’Ahmadinejad, président iranien

Hollande dénonce pour sa part une prolifération à sens unique  !

lire ce jour 26 septembre :

http://www.propagandes.info/product_info.php/ahmadinejad-defend-le-revisionn
isme-lonu-israel-sort-les-tatsunis-restent-pour-ecouter-p-1901


L’envoyé israélien est sorti tout seul comme un con. La délégation
américaine est restée à écouter Ahmadinejad.

Lorsque le président iranien Ahmadinejad est monté sur le podium pour parler
de l’état de droit à l’ONU aujourd’hui, l’émissaire israélien Ron Prosor
s’est levé et est sorti tandis que les émissaires américains, eux, sont
restés pour écouter, selon Fox News. La vidéo brute, sans montage, de l’ONU
confirme que les représentants américains ont assisté à l’ensemble du
discours.

Ahmadinejad a fait allusion à l’arsenal nucléaire illégitime d’Israël,
et a critiqué les membres qui n’ont pas empéché Israël de l’acquérir
:
« Certains membres du Conseil de sécurité avec droit de véto ont choisi le
silence en ce qui concerne les ogives nucléaires d’un faux régime, tandis
qu’ils entravaient dans un même temps le progrès scientifique des autres
nations. »

Il a aussi dénoncé la chasse aux sorcières contre le révisionnisme de
l’Holocauste. Il l’a fait en attirant l’attention sur ceux qui « portent
atteinte à la liberté de l’autre et permettent de ridiculiser les croyances
et valeurs sacrées,
alors qu’ils critiquent toute question ou enquète
historique [sur le soi-disant holocauste]. »

Pendant tout ce temps, la délégation américaine est restée à écouter,
c’est-à-dire que l’émissaire israélien s’est trouvé tout seul comme un con à
quitter la salle.

En dehors de la salle où Ahmadinejad parlait, l’envoyé israélien,
furieux, a traité Ahmadinejad de « leader d’un pays hors la loi« , qui
« violerait en série des principes fondamentaux de la primauté du droit« ,
autant d’accusations qui, en fait, sont celles que la communauté
internationale fait à Israël. L’officiel juif a ajouté: « C’est une honte et
un déshonneur de donner à quelqu’un comme lui l’occasion de s’exprimer sur
un sujet aussi important », confirmant ainsi la volonté juive d’une liberté
d’expression à deux vitesses.

Source : breitbart.com