Aller à…
RSS Feed

ONU : les dix propositions du Président Ahmadinejad, pour l’établissement de l’Etat de droit


 

Publié le 29 Septembre 2012 by

ONU : les dix propositions du Président Ahmadinejad, pour l’établissement de l’Etat de droit

IRIB- Lors d’une réunion de haut rang, au siège de l’ONU, à New York, sur l’Etat de droit, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prononcé un discours, lors duquel, il a présenté dix propositions pour que l’Etat de droit s’établisse, au niveau des relations internationales:

1- Les réformes immédiates des normes et des règlements de l’ONU, de sorte que l’Assemblée générale devienne l’instance la plus puissante des Nations Unies et qu’elle reflète la participation de tous les Etats à la gestion des affaires mondiales.

2- La participation de tous les Etats membres de l’Assemblée générale, dans les plus brefs délais, à concevoir un mécanisme de surveillance et de contrôle, en ce qui concerne les activités du Conseil de sécurité, sa structure, ses limites et ses prérogatives, dans le sens de la justice et des intérêts des nations.

3- L’élaboration des normes et des règles internationales, dans le cadre de la justice.

4- La démarche de la communauté mondiale, pour reconnaître la responsabilité des occupants, et l’intervention efficace, pour rendre les territoires occupés à leurs vrais propriétaires.

5- L’interdiction de la menace et du recours à la force, dans les relations interétatiques, pour que les différends soient réglés, sur la base du droit international.

6- Le respect de l’égalité entre les Etats souverains, de sorte que tous les Etats aient l’occasion de participer, sur le même pied d’égalité, à la gestion et à la prise de décision, au niveau mondial.

7- Le respect, par les Etats, de tous leurs engagements internationaux.

8- L’engagement de tous les Etats à ne pas se soumettre aux normes et aux lois que les puissances hégémoniques souhaitent leur imposer.

9- Le respect des droits légitimes et légaux de tous les Etats et de toutes les nations.

10- Le respect envers les prophètes et les religions monothéistes qui constituent l’héritage commun de l’humanité, pour éviter que les conflits et la haine s’installent, dans les relations entre les peuples, et encourager la convergence et la paix.

Au terme de son discours, le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a émis l’espoir que la coopération de tous les Etats favorise le terrain à l’établissement de normes et de règles plus justes, dans les relations internationales, règles basées sur la volonté des nations, et le renforcement de la paix et de la sécurité, au niveau de la planète.

Source: Irib