Aller à…
RSS Feed

Paris : Ayrault, réunion des pays « affinitaires


simone lafleuriel-zakri
nov 24 2016

?C’est un communiqué? de Reuters qui donne des précisions très intéressantes et d’abord : A paris reçu par notre président Hollande on aura un très « mini groupe » faute de…

?Mais on aura les représentants des pays soutenant l’opposition syrienne pas les Us, pas les Russes, et pas grand monde des 17 pays sollicités et dits contre la Syrie…

Et donc c’est SÜR on verra lundi – si « ça marche » – et aux côtés de notre France et notre Président Hollande et de notre ministre des AF: M Ayrault : les  » pays affinitaires  »

?L’Arabie Saoudite, Le Qatar, ?les Emirats, et….la Turquie (mais justement l’EU est fâchée contre Erdogan, et réclame des sanctions sans délai) .pas plus de pays mais faute de…!.
Et ce sera pour une « action forte » mais sans les USA, Les Russes et sans les autres :17 autres pays non nommés….mais on attendra aussi au mois de mai pour voir ! de quelle action forte …bref …Et les élections en plus dans tout cela ….

No more comment ?….Nul doute que cette mini réunion va faire jaser…. ……..copie info Reuters :

jeudi 24 novembre 2016 5ff1b678-c900-4828-96f6-ca48442b9447

Le ministre français es Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. La France invite les pays soutenant certaines composantes de l’opposition syrienne à se retrouver lundi prochain à Paris afin de discuter des moyens de sortir les négociations de paix de l’impasse. /Photo prise le 4 mai 2016/REUTERS/Jacky Naegelen
1 / 1Plein écran

PARIS (Reuters) – La France invite les pays soutenant certaines composantes de l’opposition syrienne à se retrouver lundi prochain à Paris afin de discuter des moyens de sortir les négociations de paix de l’impasse, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement.

Stéphane Le Foll a précisé lors du compte rendu du conseil des ministres que cette réunion se tiendrait au niveau des ministres des Affaires étrangères et qu’y participeraient le Qatar, les Emirats arabes unis, la Turquie et l’Arabie saoudite.

La diplomatie française donne rendez-vous à un petit groupe de pays faute d’avoir obtenu la tenue d’une réunion ministérielle du groupe international de soutien à la Syrie, lequel compte 17 pays dont certains soutiennent le régime.

« Nous nous battons pour que le cessez-le-feu intervienne tout de suite et nous voudrions que le groupe international de soutien à la Syrie se réunisse », a réaffirmé mercredi le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault.

« Pour l’instant, nous n’avons obtenu ni des Américains ni des Russes, qui coprésident ce groupe, d’organiser une telle réunion », a-t-il ajouté devant un groupe de journalistes.

« C’est la raison pour laquelle je vais inviter ce qu’on appelle les ‘affinitaires’ (les pays soutenant l’opposition syrienne-NDLR) à se réunir lundi prochain à Paris pour une initiative forte », a poursuivi le ministre français.

Selon Jean-Marc Ayrault, l’objectif est « que cessent ces bombardements meurtriers, que l’aide humanitaire puisse arriver effectivement et que nous reprenions la voie pour une solution politique ».

Le groupe des « affinitaires » rassemble une dizaine de membres, dont la France, la Turquie, l’Arabie saoudite et les Etats-Unis, qui soutiennent l’opposition et appellent au départ de Bachar al Assad.

De source diplomatique française, on dit qu’une réunion du groupe de soutien pourrait avoir lieu autour du 17 mai mais que sa tenue dépendra de la conclusion préalable d’un accord de cessez-le-feu afin d’éviter tout différend entre interlocuteurs.

(Jean-Baptiste Vey, Elizabeth Pineau et John Irish, édité par Simon Carraud)