Aller à…
RSS Feed

Poker menteur des terroristes syriens, du CICR, de la France et des USA


Syrie – Poker menteur des terroristes syriens, du CICR, de la France et des USA

Publié le 22 février 2012

par Allain Jules

 

Faut-il encore rappeler aux uns et aux autres qui n’ont qu’à la bouche les discours basés sur le bruit et la fureur des médias “mainstream”, que le régime syrien a depuis le début de cette révolte armée demandé une trêve de 14 mois pour discuter ? Alors, les “qui” avaient dit non ? Ceux qui aujourd’hui demandent à cor et à cri une trêve horaire (2 h par jour). Acculés, les terroristes syriens qui, hier encore, poursuivent leurs attaques ignobles contre les civils, sont bizarrement favorable à cette demande hypocrite du Comité international de la Croix Rouge (CICR).

Il faut savoir ce qu’on veut. Hier, ceux qui veulent ce corridor humanitaire ne font pas de trêve sur le terrain. Alors que les médias dominants poursuivent leur décompte macabre….selon l’OSDH -curieux-, ils taisent la vérité. Les forces de sécurité syriennes ont déjoué des attentats, hier, en désamorçant trois engins explosifs à Idleb, dans le nord-ouest du pays. Les mêmes terroristes, à Hama, ont expérimenté une nouvelle méthode de guérilla, en mettant le feu en un lieu et, dès l’arrivée des pompiers, tenter de voler leurs véhicules et s’enfuir. A Douma, le terroriste très actif et recherché par les forces syriennes après ses nombreux crimes et attentats, Majed Nazir Khabieh, a été localisé dans une maison qui a été prise d’assaut. Lui et 3 des ses compagnons ont été mis hors d’état de nuire.

Et là, comme par hasard, alors que toutes les poches terroristes sont entrain d’être défaites, le CICR entre en jeu, appuyé par l’hypocrisie franco-américaine. «Nous allons essayer de faire céder le régime sur l’aide humanitaire. La situation est désastreuse dans beaucoup d’endroits, à Homs mais pas seulement», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé sans vergogne hier sur Canal +. Dans la même incohérence, la Maison Blanche, par la voix de la porte-parole de la diplomatie américaine Victoria Nuland, a une nouvelle fois rappelé que son pays préférait éviter d’armer les rebelles syriens pour ne pas«contribuer à une militarisation accrue de la Syrie». Hum !

Quand le régime syrien était dos au mur, avec les sanctions et les menaces des bellicistes jusqu’aux Nations unies, toutes ses demandes de dialogue étaient considérées comme des farces. On lui demandait de “quitter le pouvoir” au nom de la sacro-sainte idéologie du mensonge et à coup de manipulations morbides. Une fois le veto russo-chinois venu, ce que feu Mouammar Kadhafi et la Jamahiriya arabe libyenne n’avaient pas eu la chance d’avoir, voici venu le poker menteur humanitaire. Ah, les terroristes syriens qui sèment la désolation et la mort veulent une trêve humanitaire ? Si j’étais Bachar al-Assad, je ne prêterai aucune oreille à leurs cris d’orfraie et poursuivrai l’éradication de ces terroristes.