Aller à…
RSS Feed

Première violation de l’espace aérien du Liban par Israël en 2019


elon le ministère des Affaires étrangères libanais, l’aviation israélienne aurait violé 1 417 fois l’espace aérien et maritime du Liban en 2018. (Illustration)
Selon le ministère des Affaires étrangères libanais, l’aviation israélienne aurait violé 1 417 fois l’espace aérien et maritime du Liban en 2018. (Illustration)

En ce premier jour de janvier, un drone israélien est entré dans l’espace aérien du Liban en traversant le plateau du Golan.

Le site El-Nashra, cité par Fars News, a rapporté que le drone a survolé les régions méridionales de Hassabaya et d’Arkoub et a continué à voler à basse altitude au-dessus de la frontière syrienne, près du mont Hermon.

Le régime sioniste a violé à plusieurs reprises l’espace aérien libanais, en violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le 26 décembre, le ministère des Affaires étrangères libanais a adressé une lettre au Conseil de sécurité des Nations unies condamnant les frappes de l’aviation israélienne contre la Syrie via le ciel libanais.

La plainte indique que « l’utilisation de l’espace aérien libanais par l’armée de l’air israélienne pour attaquer un pays ami constitue une violation flagrante de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies ».

Selon le ministère des Affaires étrangères libanais, l’aviation israélienne aurait violé 1 417 fois l’espace aérien et maritime du Liban en 2018.
L’inquiétant silence de Nasrallah!
« Un malheur ne vient jamais seul. » Ce serait la meilleure formule pour décrire la situation du Premier ministre israélien, mis dans l’embarras par la Résistance, aussi bien sur les champs de bataille que dans la guerre psychologique.

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.