Aller à…
RSS Feed

Propos liminaires sur l’impact économique de la pandémie



Publié par Gilles Munier sur 28 Avril 2020, 11:13am

Par Dominique Delawarde (28/4/20)*

Le FMI publie et réactualise, quatre fois par an, ses prévisions de croissance économique pour tous les pays de la planète. (Janvier, Avril, Juillet, Octobre). Ce sont des données que j’analyse de très près, depuis longtemps, car ces données économiques déterminent, pour une large part, les grands équilibres géopolitiques mondiaux.

En général, les réactualisations se font à la marge, et les résultats en fin d’exercice ne sont pas très éloignés de la dernière réactualisation d’Octobre. J’ai toutefois noté, au fil du temps, que les prévisions étaient souvent légèrement optimistes pour les pays occidentaux et légèrement pessimistes pour les pays de l’OCS (Organisation de Coopération de Shangaï). Ces derniers obtiennent donc souvent, en fin d’année, des résultats meilleurs que ceux prévus par le FMI.

Le 5 mars 2018, je publiais un article intitulé: «Bras de fer coalition occidentale versus BRICS-OCS». C’est dans le cadre défini par cet article que j’inscris ma réflexion du jour.

https://www.iveris.eu/list/notes_danalyse/317-bras-de-fer-entre-la-coalition-occidentale-et-les-brics

Le FMI avait fait ses prévisions de croissance publiées début janvier, avant la crise Covid. Elle a dû les refaire, en catastrophe, pour la réactualisation d’avril. Jamais une réactualisation d’une telle ampleur n’avait été observée depuis la création du FMI.

Je résumerai ces nouvelles prévisions en une carte qui montre très clairement les zones les plus impactées économiquement en rouge, suivie d’un tableau de données assorti de mon commentaire.

Voici la carte

et ci après,

le tableau de données

1er Janvier 2020 prévision

de croissance 2020

source: FMI

1er avril 2020

nouvelle prévision

de croissance 2020

source: FMI

Impact de la pandémie covid-19

sur les prévisions

de croissance 2020

source: FMI

Monde

+ 3,3%

-3%

-6,3%

USA

+ 2%

-5,9%

-7,9%

Inde

+5,8%

+ 1,9%

-3,9%

Chine

+ 6%

+1,2%

-4,8%

Japon

+ 0,7%

-5,2%

-5,9%

Zone Euro

+ 1,3%

-7,5%

-8,8%

UK

+1,4%

-6,5%

-7,9%

France

+1,3%

-7,2%

-8,5%

Russie

+ 1,9%

-5,5%

-7,4%

Amérique latine

+ 1,6%

-5,2%

-6,8%

Économies en développement

+ 4,4%

-1%

-5,4%

On peut faire deux lectures de ce tableau. La première est la lecture horizontale qui nous donne quelques résultats que j’ai sélectionnés. Elle permet de voir l’impact de la crise sur la croissance dans une première analyse «à chaud» des experts du FMI. Il va de soi que la réactualisation de Juillet apportera des corrections à cette première évaluation.

La deuxième lecture est beaucoup plus intéressante. Elle est verticale et concerne «les différentiels de croissance» dans les deux prévisions de Janvier et d’avril. Un seul exemple permettra au lecteur de comprendre. En Janvier, le différentiel de croissance prévu entre la Chine et les USA était de 4 points; entre la Chine et la zone euro de 4,7 points. A la réactualisation d’avril, le différentiel de croissance prévu entre la Chine et les USA est passé à 7,1 point, et entre la Chine et la zone euro à 8,7 points.

Lorsque deux grands ensembles économiques (et politiques) sont en situation de bras de fer pour gagner la suprématie mondiale, ce n’est pas le montant du PIB qui compte, c’est le différentiel avec le concurrent.

Ma conclusion est simple: le basculement vers l »Eurasie de la puissance économique et donc, à terme, de la puissance militaire et géopolitique mondiale était observé depuis longtemps par tous les experts. La crise Covid-19 va accélérer ce basculement que je décrivais déjà en mars 2018.

https://www.iveris.eu/list/notes_danalyse/317-bras-de-fer-entre-la-coalition-occidentale-et-les-brics

A ceux qui craignaient encore l’avènement d’un gouvernement mondial et d’un «globalisme» à l’occidentale en se fondant sur le discours d’un «prophète» fût-il Bill Gates, Jacques Attali, ou George Soros, je dis que rien dans l’organisation du monde ne se fera plus, demain, sans l’accord du duo Russie-Chine. Je vois mal les chinois et les russes du 21 ème siècle accepter de se faire vacciner en masse par un produit vaccinal occidental et se soumettre à je ne sais quel état-profond transnational d’obédience occidentale. Ils auront leur propres vaccins, leurs propres règles et seront assez forts pour s’opposer aux tentatives occidentales de les soumettre…. Les Gates, Attali, Soros sont des hommes âgés représentant un passé révolu. Leurs théories et leurs projets ne valaient que dans un monde sous domination occidentale. Ce monde est, lui aussi, révolu …..

*Dominique Delawarde, général (2s) – ancien chef du bureau Situation-Renseignement-Guerre Électronique de l’Etat-major Interarmées de Planification Opérationnelle – fait le point, tous les jours, sur la pandémie Covid-19.

Par Dominique Delawarde, sur « France-Irak Actualité », lire aussi :

Cliquer ici