Aller à…
RSS Feed

Quand l’ASL négocie en coulisse avec le pouvoir!!


Avec la montée en puissance des takfiris d’AlQaida en Syrie,les brigades liées à l’ASL se seraient tournés vers l’armée arabe syrienne!

Selon le quotidien libanais AsSafir, des négociations ont lieu en coulisse entre l’armée arabe syrienne et l’ASL pour renforcer la lutte contre Al Qaida .L’ASL serait même prête dans le cadre d’une solution syro-syrienne à la crise à devenir une sorte de police locale pour les régions qu’elle contrôle » !!

Selon une  source proche de l’ASL, citée par AsSafir  :  » les brigades composés d’officiers déserteurs qui opèrent dans les région de Qalamoun, de la  Ghouta et de Homs,  et qui luttent depuis un an contre Al Nosra et l’Etat islamique en Irak et au Levant ,ont décidé de revoir leur position vis à vis du pouvoir en place . En effet les jihadistes ont menacé de tuer les membres de l’ASL si ces derniers refusaient de rejoindre les milices takfiris.

Toujours selon la mème source, » depuis l’an dernier des rencontres entre l’ASL et l’un des officiers de l’armée arabe syrienne ont lieu régulièrement pour que les parties puissent parvenir à une solution syro-syrienne de la crise loin de toute ingérence étrangère ».

Et le journal de poursuivre :  » Plus de 600 officiers déserteurs syriens ont déjà annoncé leur disponibilité à regagner les rangs de l’armée nationale et à servir le pays à titre de police locale dans les régions syriennes. Certaines médiations ont toutefois échoué puisque les membres de l’ASL ont refusé de donner le moindre engagement à l’armée arabe syrienne.

Mais quelle est la réaction des jihadistes à ces tentatives de rapprochement?

 » Deux officiers de l’ASL qui ont été en contact permanent avec l’armée arabe syrienne ont d’ailleurs été kidnappés par les partisans du chef de Lawa al Islam Zahran Allouche, dans la localité de Assal Al Ward. La solution que certains des officiers de l’ASL ont en tête ressemble à celle déjà pratiquée en Algérie par les éléments du FIS , retranchés dans les années 90 dans les montagnes algériennes  et le FIS a été dissout » ajoute le quotidien.

Suivant les pourparlers de Homs , un certain nombre de soldats de l’ASL  ont déposé  leurs armes.

Les pourparlers entre l’ASL  et l’Armée nationale  ont également abouti au nettoyage de la présence des terroristes à la Ghouta-Ouest, Kanakar, Zakiya, Daroucha, Ghodsiya et Al Hamra

La plupart des brigades de l’ASL à Al Qalamoun  refusent de combattre les soldats syriens puisqu’ils ne veulent pas que l’EIIL prennent le contrôle de cette localité . Certaines de ces brigades avaient d’ailleurs condamné l’éventuelle action armée US contre la Syrie.

Parmi ces brigades, celles de Gharba Al Cham a menacé de remettre le contrôle de la localité de Bostan Al Bacha à l’armée arabe syrienne si l’EIIL cherche à s’en emparer « !