Aller à…
RSS Feed

Quand les terroristes s’en prennent aux observateurs de l’ONU


 

Publié le21 mai 2012 par Allain Jules

 

Assad et PoutineAssad et Poutine

….Aux civils et à l’armée.

Non contents de voir comment l’opinion mondiale, la vraie, change en voyant leur attitude sur le terrain, les renégats syriens n’en peuvent plus d’attendre de prendre le pouvoir avec l’aide de l’étranger. C’est ainsi qu’il mettent tout le monde en insécurité croissante. Ils sèment la terreur, pour se faire entendre, habitué aux refus de négociation que leur dictait la fameuse communauté internationale, guerrière et machiavélique dévoilée par la Russie et la Chine.

Hier, à Douma, une  banlieue au nord-ouest de la capitale syrienne, une forte explosion a retenti à proximité du chef des observateurs de l’ONU, le général Robert Mood. Des soldats syriens ont parlé de la chute probable d’une roquette. Signe que les galopins estampillés opposants n’ont plus d’issu de secours et sèment simplement la désolation. Si c’est ainsi qu’on réclame la vérité et la liberté, il faut avouer que ce que les Occidentaux admettent en Syrie, ils ne le permettraient pas chez eux. 

Depuis le cessez-le-feu du 12 avril dernier, les médias dominants refusent de montrer le vrai visage des opposants armés. Ces derniers, excusez du peu, ont déjà commis près de 3.500 violations depuis cette instauration. Mais, on vous dira que l’armée syrienne a bombardé telle cité et fait tel nombre de mort. Pourquoi la presse ne comptabilise pas ces femmes, enfants et vieillards que cette opposition de pacotille égorge chaque jour ?

Le fameux observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), vaste usurpation  d’identité, affirme qu’à Sourane, une localité de la région de Hama (centre), le pilonnage de l’armée a causé la mort de 34 personnes ont été tuées dans un pilonnage des forces du régime, dont trois enfants. Or, ce sont les terroristes qui ont attaqué un convoi militaires qui passait, et la riposte a causé ces dégâts. Dans le même ordre d’idée de la propagande mensongère anti-Syrie, à Damas, sur la place des Abbassides, des terroristes ont attaqué les forces de sécurité qui y étaient stationnées. Des renforts sont arrivés et des combats violents se poursuivent depuis l’aube. Il n’y aura pas de surprise quant au résultat et, les médias parleront du pilonnage de l’armée.

D’habitude, dans les médias “mainstream”, c’est toujours le pouvoir de Bachar al-Assad qui est brocardé. Une partialité morbide qui crée plus de chaos, au détriment du peuple syrien. Figurez-vous que ce week-end, TV Mensonge Qatari -suivez mon regard-, a diffusé un reportage d’un mythomane arguant qu’il a tué des officiels syriens. Ces derniers ont été obligés de démentir leur mort. 

Quand dans un conflit on montre autant d’hypocrisie et d’injustice en excluant une partie, c’est qu’on ne veut pas la paix. Ce fut le cas en Libye et maintenant, c’est au tour de la Syrie. Pour l’instant, on peut dire sans fioriture que la morale et l’ordre sont du côté de ceux qu’on ne pouvait que soupçonner de forfaiture: les Russes et les Chinois.

 

Une réponse “Quand les terroristes s’en prennent aux observateurs de l’ONU”

  1. Francenaldo Amorim
    mai 22, 2012 à 7:01

    La Syriee doit demander aide a la Russie, pour l ´envoi de troupes et forces aérienne. La paix seulement existera dans cette région quand les russes y entreront, et la Turquie soit advertie, qui en cas de laisser les sanctuaires militaires sur son territoire, elle sera responsable pour tous les genocides. morts et destruction qui arriveront dans la région Turque, Jordanienne, Syrienne.