Aller à…
RSS Feed

Quand Warda écrit à Al Jazeera Par Mahmoud CHAAL


«Vous avez tué des milliers de Libyens et vous continuez de faucher un grand nombre d’innocents en Syrie», a écrit Warda aux dirigeants de la chaîne satellitaire qatarie Al Jazeera.

La chanteuse Warda El Djazairia n’a pas manqué de faire savoir son courroux de la manière avec laquelle la chaîne qatarie avait distillé l’information sur ledit «printemps arabe» en écrivant notamment une lettre aux dirigeants d’Al Jazeera. Ainsi, selon les médias orientaux, la diva algérienne a écrit aux responsables d’Al Jazeera pour dénoncer la manière avec laquelle cette chaîne informait ses auditeurs. Des événements largement amplifiés et manipulés par les reporters de la chaîne Al Jazeera, rappelle-t-on. Dans ce sens, Warda a vivement réagi au traitement avec lequel la télévision qatarie avait pris en charge la situation en Libye, l’an dernier, et actuellement ce qui se passe en Syrie. Dans sa missive, la diva arabe dénonçait le fait que la télévision qatari se soit rangée du côté des puissances étrangères. Warda, qui a chanté la liberté et l’amour de la patrie, a dénoncé les couvertures médiatiques tendancieuses de la guerre menée contre le peuple libyen par l’Otan. Dans ce contexte, les responsables de cette chaîne ont été destinataires d’une lettre ouverte critiquant la couverture médiatique du Printemps arabe. La chanteuse les tient pour responsables de la mort de milliers de citoyens libyens. «Vous avez tué des milliers de Libyens et vous continuez de faucher un grand nombre d’innocents en Syrie», écrit-t-elle en s’adressant aux responsable de cette télévision. Elle dénonce notamment l’hypocrisie dont ont fait les responsables de la chaîne qatarie, indiquant: «Vous jurez n’avoir porté aucune arme, et moi je vous réponds que vous avez l’arme de destruction massive la plus puissante.» L’arme de destruction massive n’est autre que la chaîne de télévision Al Jazeera et les autres médias qataris qui ont choisi de se mettre aux côtés des puissances occidentales. «Si vous faites un mauvais usage des médias, vous tuerez les fils de l’arabisme», écrit-elle sur la campagne médiatique enclenchée durant la période des conflits en Libye, au Yémen ou présentement en Syrie. «Si vos maîtres touchent leur salaire du pétrole, vous touchez les vôtres du sang arabe parce que vous êtes des marionnettes dans leurs mains sales, et plus vous mentez, lancez des fatwas et faites perdre la vie aux gens, plus vous êtes payés!» s’est ainsi indignée Warda El Djazairia dans sa missive aux dirigeants d’Al Jazeera.

L’EXPRESSION