Aller à…
RSS Feed

Réponse de Smaïn Bédrouni à Mr Mohammad Abdelkrim Alissa, Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale qui a dit…


Smain Bedrouni

que «les Français musulmans et les résidents musulmans en France doivent respecter la Constitution» :

Cher monsieur, je n’ai pas l’honneur de vous connaitre et je suis donc étonné de voir un étranger me dicter ce que je dois faire dans mon propre pays.
Vous vous permettez de parler sur nous dans les médias en tant que Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, alors permettez moi, en tant que simple citoyen français musulman, de vous faire remarquer que les français de confession musulmane ne dépendent pas de votre organisation non gouvernementale et que, par vos propos, vous outrepassez votre autorité supposée.
En effet, ni la Ligue Islamique Mondiale, ni son représentant ne sauraient se voir accorder le moindre droit de regard dans les affaires intérieures de la France qui n’a jamais signé, à ma connaissance, son adhésion à l’ONG saoudienne que vous représentez.
C’est pourquoi, les musulmans de France vous refusent toute ingérence dans nos affaires intérieures parce qu’elle serait nul et non avenue, dans le sens ou la France est un Pays Laïc et non adhérant à votre mouvement international. Vos conseils, vos avis politiques ou religieux ne nous concernent donc pas et aucun d’entre nous n’a voté pour vous en tant que porte parole ou représentant des musulmans de France. Nous avons nos propres représentants élus. Votre attitude est irrespectueuse, pour ne pas dire insultante, non seulement envers la France et ses valeurs, mais aussi envers les 8 millions de citoyens français que vous semblez considérer, en vous joignant dans les médias à ceux qui nous diffament en ce moment, comme étant des ignorants, des bandits et des voyous, et votre attitude ne pourrait être tolérée.

Soyez certain que la France, pays de Jean-Jacques Rousseau, de René Guénon, et de tant d’autres illustres personnalités historiques qui ont marqué l’histoire du monde, ne manque pas d’intellectuels et d’intelligences pour gérer ses propre affaires intérieures.
C’est pourquoi je me dois de vous rediriger vers les pays qui dépendent de votre ONG et qui font partie de l’organisation saoudienne que vous représentez, tout en vous rappelant que le fait d’être musulman ne nous place en aucun cas sous l’autorité d’un pays étranger, qu’il s’agisse de l’Arabie saoudite ou de n’importe quel autre pays dans le monde, ou d’une organisation étrangère quelconque. Merci donc de bien comprendre que nous respectons déjà la Constitution de notre propre pays, pays des libertés et des droits de l’homme, et que nous ne concédons aucun droit à quiconque de tenter de nous manipuler à partir des pays étrangers et encore moins ceux qui sont régulièrement cités dans les rapports des Organisations Internationales des Droits de l’Homme.

Vous remerciant pour votre compréhension soyez définitivement rassurés et convaincu, que nous respectons la constitution et les lois de notre pays et je vous répète que nous n’avons besoin de personne pour nous rappeler de le faire, que nous avons un pouvoir exécutif pour cela, si besoin est, et que nous ne sommes ni des voyous, ni des marginaux.
Notre souci actuel entre concitoyens ne concerne que nous et il n’est pas plus compliqué que l’instrumentalisation par certains racistes, visant notre islamité pour contourner la loi contre le racisme, nous harcèlent et nous oppriment. Mais la justice de notre pays est là pour y remédier et elle le fera lorsqu’elle aura compris leur supercherie.
Je vous invites donc à revoir votre jugement insultant à notre égard et, même si personnellement je vous pardonne, à nous présenter vos excuses, si vous le souhaitez, pour nous avoir considéré comme des personnes sans foi ni loi. Dans le cas contraire, puisque vous représentez une ONG islamique, je n’ai pas besoin de vous rappeler que nous avons tous rendez-vous devant Allah swt le Jour du Jugement Dernier. Hasboun Allah wa Na3im el Wakil.

Selem alaykoum

Smaïn Bédrouni