Aller à…
RSS Feed

Sectarisme et prise d’otages en Syrie


Par

MOUNADIL AL DJAZAÏRI

 

150 combattants membres de l’opposition syrienne armée sont détenus par les autorités de Damas. Alors que faire pour obtenir leur libération ? se sont demandés leurs camarades.


La réponse est simple : on intercepte un autobus de voyageurs, des civils bien sûr, on sélectionne parmi eux les hommes de confession chrétienne et on les retient pour les échanger contre ses compagnons d’armes.

Et on donne un délai de trois jours, faute de quoi les civils seront exécutés.

Personnellement, je ne suis pas chrétien mais vraiment, je n’arrive pas à comprendre de tels agissements qui sont indignes de tout combattant qui se respecte vraiment et en disent long sur la cause qu’il prétend défendre.

7 Arméniens enlevés dans un bus en route de Beyrouth vers Alep
Panorama (Arménie) 30 octobre 2012 traduit de l’anglais par Djazaïri
Des rebelles Syriens armés ont arrêté un bus de voyageurs qui circulait de Beyrouth vers Alep et a forcé les passagers à descendre.
Yerkir Media TV, qui cite des témoins, rapporte qu’ils ont relâché les femmes mais que dix hommes, dont 7 Arméniens et 3 Arabes Chrétiens ont été retenus en captivité.
Les hommes armés, vêtus de noir, ont obligé les passagers [les dix hommes] à s’agenouiller, les ont frappés et les ont emmenés, disent les témoins.
Les ravisseurs exigeraient qu’on leur livre leurs compagnons d’armes – 150 personnes en tout – qui sont détenus [par les autorités syriennes] et ils menacent de tuer les dix captifs si les rebelles ne leur sont pas remis dans les trois jours.
On ignore encore les identités des captifs.

Une réponse “Sectarisme et prise d’otages en Syrie”

  1. Francenaldo Amorim
    octobre 31, 2012 à 3:40

    Pouir moi ne sont pas seulement ces terroristes les coupables, ce sont le gouvernement turque et ceux de l ´OTAN, le coupables pour ce chaos social des assassinats par les rebelles. Il faut menacer la Turquie que le chaos social sera mené aussi en Turquie, en cas ou ils n´arretent pas de provoquer la Syrie.