Aller à…
RSS Feed

Syrie : 42 morts dans un attentat terroriste à Damas, dont une figure religieuse


ASSAWRA        Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

 

jeudi 21 mars 2013, par La Rédaction

Un kamikaze a actionné jeudi sa ceinture d’explosifs dans une mosquée de Damas tuant 42 personnes dont le plus célèbre dignitaire religieux sunnite, Mohammad Saïd al-Bouti, un rude coup au pouvoir de Bachar al-Assad.
Le chef de l’opposition syrienne Ahmed Moaz al-Khatib a condamné l’attentat qui a aussi fait 84 blessés selon le ministère de la Santé. « C’est un crime à tout point de vue que nous rejetons complètement », a-t-il déclaré à l’AFP, ajoutant « soupçonner le régime ».
Dans l’attentat le plus sanglant à Damas depuis février, un kamikaze a détoné ses explosifs lors d’un cours religieux à la mosquée Al-Imane dans le quartier de Mazraa (nord), tuant 42 fidèles dont cheikh Mohammad Saïd al-Bouti et son petit-fils, a précisé le ministère en accusant des terroristes.
L’attentat n’a pas été revendiqué mais son mode opératoire rappelle celui du réseau Al-Qaïda.
La chaîne d’information syrienne en continu a montré des corps gisant sur le sol, des membres dispersés sur des tapis maculés de sang à la mosquée.
Membre d’une grande tribu kurde à cheval entre la Syrie, la Turquie et l’Irak, M. Bouti, né en 1929, était titulaire d’un doctorat de sciences islamiques de l’université Al-Azhar du Caire.
Cet homme frêle était célèbre en Syrie car c’est lui qui, chaque vendredi, délivrait un prêche à la télévision.