Aller à…
RSS Feed

Syrie : Destruction du tombeau d’un compagnon du Prophète(S),le Hezbollah condamne.


 
 
Syrie: Destruction du tombeau d’un compagnon du Prophète(S), le Hezbollah condamne

Le Hezbollah s’est dit « profondément attristé  après la destruction du sanctuaire du compagnon du Prophète Mohammad (S) ,Hajar ben Oudaï Al-Kindi », dans la région de Adra près de Damas.

Dans un communiqué publié jeudi, le Hezbollah a indiqué : « Ce qu’on craignait est arrivé », rappelant « la mise en garde du secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah il y a deux jours , du danger des agressions et de la profanation des lieux saints ».

Syrie: Destruction du tombeau d’un compagnon du Prophète(S), le Hezbollah condamne

Et d’ajouter : « Le mausolée du grand compagnon du Prophète (S) Hajar Ben Oudai constitue l’un des plus importants sanctuaires pour les Musulmans  et la profanation de sa tombe  exprime une mentalité terroriste criminelle qui n’attache aucune importance aux lieux sacrés islamiques ou chrétiens ».

« Où est l’opposition syrienne qui a prétendu vouloir protéger et défendre les lieux saints et les institutions religieuses ?  » s’est interrogé le Hezbollah?

Et de conclure : « Le Hezbollah exprime sa profonde préoccupation face à la poursuite de la profanation des lieux saints et appelle toute partie concernée à assumer sa responsabilité pour ne pas être  partenaire dans ce crime et  empêcher la répétition de tels actes qui risque de conduire à une grande fitna… ».

Les restes de Hajar exhumés

Syrie: Destruction du tombeau d’un compagnon du Prophète (S), Hajar ben Oudai al-Kindi

Plusieurs sites internet, dont Facebook, ont affirmé que la tombe de ce compagnon du Prophète (S) avait été profanée et que ses restes avaient été emmenés vers une destination inconnue.

Revendication de l’ASL

La page Facebook  du « Comité de coordination d’Adra – Révolution syrienne dans la région de Damas » a ainsi publié deux photos de la tombe ravagée accompagnées de la légende suivante: « Voilà la tombe de Hajar ben Oudaï al-Kindi : lieu de pèlerinage à Adra. Les héros de l’Armée libre (ASL) ont détruit la pierre tombale et emmené les restes vers une sépulture inconnue après que la tombe soit devenue un lieu saint ».