Aller à…
RSS Feed

Syrie : deux attentats en plein Damas


Assawra

 

Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

 

vendredi 7 septembre 2012, par La Rédaction

Un attentat à la voiture piégée a secoué vendredi un quartier huppé de Damas, près du palais de justice et du ministère de l’Information, près de deux heures après une première attaque dans le nord de la capitale, a rapporté la télévision d’État syrienne. L’explosion qualifiée de « terroriste » s’est produite dans le secteur de Mazzé (ouest), dans une rue entre le palais de justice et le ministère de l’Information, a précisé la chaîne. Des voitures ont été endommagées selon la télévision qui n’a pas fait état de morts ou de blessés. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a également rapporté une puissante explosion près du palais de justice, faisant état d’une voiture piégée.

Deux heures plus tôt, cinq membres des forces de l’ordre ont été tués dans un attentat à la moto piégée qui a été perpétré à la sortie d’une mosquée dans le nord de Damas après la prière de vendredi, selon la télévision d’État, qui a qualifié l’attentat de « terroriste ». L’OSDH a confirmé la mort d’ »au moins cinq membres des forces gouvernementales » et fait état de six autres blessés. L’attentat à la bombe « a eu lieu sur la place Chamdine, dans le quartier Roukneddine, alors que des membres des forces de sécurité se trouvaient près de la mosquée al-Roukniya ».

Par ailleurs, une bombe a explosé dans la région de Salhiyé, dans le centre de la capitale, faisant des blessés parmi les troupes régulières. Plusieurs attentats ont secoué Damas depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar el-Assad en mars 2011, le plus meurtrier ayant fait 55 morts et 372 blessés le 10 mai dernier dans la région de Qazzaz devant un immeuble abritant un bâtiment de la Sécurité. Un groupuscule islamiste obscur a revendiqué certaines de ces attaques, alors que le régime et l’opposition s’accusent mutuellement d’être derrière ces violences.

(07 Septembre 2012 – Avec les agences de presse)

Pétition

Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

Une réponse “Syrie : deux attentats en plein Damas”

  1. Francenaldo Amorim
    septembre 8, 2012 à 5:23

    La Turquie et la Jordanie et Israel sont cumplices et aide ces terrorristes, pour détruire la Syrie. Il faut le faire payer dans la même monnais. Aller dans les sanctuaires et faites les exploser aussi. Il faut donner un fin a cette invasion de terrorristes, qui ne s´ importe pas de tuer des syriens.
    Allerz dans le  » Tout ou rien » La Turckey la Jordanie et Israel, doit payer aussi…pour le mal qu´ils font aux pays voisins,