Aller à…
RSS Feed

POUTINE LANCE UNE SEVERE MISE EN GARDE AUX AGRESSEURS DE LA SYRIE


vendredi, 07 septembre 2012 05:15

Syrie : Poutine met en garde l’Occident

Syrie : Poutine met en garde l’Occident
IRIB- Vladimir Poutine monte au créneau et lance une sévère mise en garde !

 

Tandis que les affrontements en Syrie ne cessent de s’intensifier et que le soutien de l’Occident à l’opposition se renforce, le président russe  a mis en garde contre les répercussions catastrophiques des agissements occidentaux en Syrie. «  Aujourd’hui, certains se servent des membres d’Al-Qaïda  ou d’autres réseaux terroristes pour parvenir à leurs objectifs en Syrie. Une telle approche serait à haut risque, et lourde de conséquences pour ceux qui l’exercent, a ajouté Vladimir Poutine,  dans une interview avec  Russia Today. Il a comparé les soutiens financiers de l’Occidents aux rebelles armés en Syrie visant à renverser le gouvernement de ce pays avec celui des Etats-Unis aux combattants afghans en 1970 et à l’époque de l’Occupation de l’Afghanistan par l’ex-Union soviétique. Il s’est ensuite adressé à ceux qui soutiennent au niveau financier et d’armement les terroristes en Syrie pour souligner  : «  lorsqu’on veut parvenir à ses objectif,  on porte un regard positif à ces personnes ( éléments extrémistes)  et pour parvenir à ses fin  on s’accroche à  tout ce qui se trouve à sa portée, mais il est rare qu’on pense à ses retombées : c’est ce qui se passe en Afghanistan.

A l’époque nos partenaire soutenaient les mouvements rebelles et ils ont balisé le terrain à l’émergence d’Al-Qaïda et plus tard ce même réseau a engendré de nombreux problèmes pour  les Américains eux-mêmes ». Poutine a, également, jugé inopportune la critique de l’Occident concernant l’abstention de la Russie d’adopter au Conseil de  sécurité les résolutions anti-syriennes et il a rejeté leur proposition de changement de cap de Moscou envers cette question. Pourquoi on s’attend à ce que la Russie change de position envers les évolutions qui prévalent en Syrie, s’interroge Poutine. « Vous ne pensez pas que les autres parties des négociations sur la Syrie doivent, eux aussi, devraient changer de position envers ce pays », renchérit-il.  Il est  à rappeler que malgré les critiques des Etats-Unis et leurs alliés occidentaux et arabes contre le soutien de la Russie à la Syrie, Moscou insiste sur son attitude vis-à-vis de Damas, il persiste sur le règlement pacifique de la crise syrienne, la poursuite des coopérations avec le gouvernement de ce pays et il se dit fidèle à ses engagements.

Tenant compte de la poursuite de la crise en Syrie, la Russie a appelé l’ONU à y jouer un rôle plus accentué, d’autant plus que les hautes autorités politiques russes dont Poutine  ont, à maintes reprise  déclaré leur soutien aux plan de l’ONU dont le plan de paix présenté par Kofi Annan, ancien émissaire de cette organisation pour la Syrie. En effet ce qui inquiète au plus  la Russie, c’est que les grands pays occidentaux, notamment, les membres de l’OTAN, parlent constamment du succès de leurs opérations militaires en Libye, cherchant ainsi à appliquer un scénario à la libyenne en Syrie, et à y créer une zone d’exclusion aérienne comme Benghazi. La Russie sait bien qu’en cas de la chute du gouvernement de Damas par une intervention militaire occidentale, elle ne pourrait plus poursuivre ses précédentes relations avec ce pays. Or, la Russie et la Chine, deux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, se disent pour une solution pacifique de la crise en Syrie. Les autorités russes ont, à plusieurs reprises, affirmé que tout accord au niveau national pour résoudre la crise syrienne, nécessite le désarmement des groupes illégaux, la fin de toute opération militaire et la poursuite du processus de réforme par le gouvernement syrien. Il semble que malgré les pressions de l’Occident, la Russie est bien décidé de poursuivre son soutien d’envergure au gouvernement syrien.

 

http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/211097-syrie-poutine-met-en-garde-l%E2%80%99occident

Par Tourtaux –

Vendredi 7 septembre 2012

 

vendredi, 07 septembre 2012

« La Russie s’oppose à toute intervention militaire occidentale en Syrie » (Lavrov)

"La Russie s'oppose à toute intervention militaire occidentale en Syrie" (Lavrov)
IRIB- Le ministre russe des AE a insisté ce vendredi sur l’opposition de Moscou à toute action au Conseil de sécurité qui ouvrirait la voie à une intervention armée  occidentale en Syrie.

 

Cité par Interfax, Lavrov qui s’entretenait avec le journaliste d’une chaine de TV chinoise est revenu sur la déclaration finale de la réunion de Genève le 30 juin dernier « les occidentaux se sont refusés à le cautionner puisqu’ils exigeaient le retrait unilatéral de l’armée syrienne des villages et villes syriennes avant tout chose. ..c’est simpliste de croire que le gouvernement syrien va se rendre unilatéralement. ou bien c’est par naïveté qu’on formule une telle exigence ou bien on cherche à déclencher une intervention étrangère en Syrie »

 

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/211141-la-russie-s-oppose-%C3%A0-toute-intervention-militaire-occidentale-en-syrie-lavrov

Une réponse “POUTINE LANCE UNE SEVERE MISE EN GARDE AUX AGRESSEURS DE LA SYRIE”

  1. Francenaldo Amorim
    septembre 8, 2012 à 5:40

    Il faut aller plus loin. Les Russe ont la preuve, qui des troupes du Qatar et d´ autres pays, déguisés en civils, encadrent les insurgés syriens. Pourquoi la Russie, n´envoie elle pas des troupes pour terminer cette carnificine, fermer les frontières Turques, Jordaniennee, Iraquiennee, et faire la chasse aux terrorristes mercenaires? Il faut terminer cette guerre d´ agression, que l ´ONU n ´a pas condition de terminner.