Aller à…
RSS Feed

Syrie (La blague du jour): L’Arabie saoudite sollicite l’ONU pour le départ d’Assad


 

Publié le1 Août 2012

par Allain Jules

 

Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani et Bachar al-AssadCheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani et Bachar al-Assad

Le conflit syrien vire à l’hystérie et au comique. D’un côté, l’hystérie des terroristes soutenus par l’Occident qui n’arrêtent plus de tuer des innocents, de l’autre, les pays arabes qui soutiennent financièrement et militairement ces terroristes arabes et mercenaires occidentaux dans la déstabilisation de la Syrie. Parlons un peu de l’Arabie saoudite, cette “grande démocratie parmi les démocraties” dans le monde, dixit Estelle.

L’Arabie saoudite et le Qatara ont offert une vingtaine de missiles sol-air qui ont été acheminés via la Turquie de Recep Tayyip Erdogan l’un des détracteurs de Bachar el-Assad.Avec un cynisme non dissimulé, le magazine Le Point ose écrire, “Alep ville martyre”, sans évoquer la tuerie de la veille perpétrée par les protégés de l’Occident. Poursuivant dans sa destruction, il ajoute à la confusion en parlant d’une escarmouche qui a eu lieu à Damas-acte isolé d’un terroriste-kamikaze qui a attaqué un poste de police aux abords de eux quartiers chrétiens (Bab Touma et Bab Charqi )- en titrant :”Damas : les combats se rapprochent des quartiers chrétiens”. Rassurez-vous, des combats de….15 minutes avec une voiture carbonisée. Source: l’incontournable et pathétique OSDH. 

L’Arabie saoudite est en proie à de violentes représailles des Al-Saoud contre ses propres citoyens à Al-Qatif (Est) où, on compte 14 manifestants blessés, dans l’attaque des forces du régime des Al-Saoud. Le pouvoir de Riyad n’a pas hésité à utiliser des balles réelles et des gaz lacrymogènes. Mais, aucun média occidental ne le relève. Pire, ces derniers jours, la ville sainte de la Mecque, ainsi que Riyad, la capitale, ont été, également, la scène de manifestations anti-gouvernementales. Vous avez entendu parler de ça ?

Mais, l’Arabie saoudite met sur la table à l’ONU, jeudi 2 août 2012, un projet de résolution soutenu par plusieurs pays occidentaux comme arabes, invitant les pays de l’Onu à adopter des sanctions contre le régime syrien à l’instar de la Ligue arabe. Le document, une vraie blague, soutient notamment les appels au départ du président Assad. Une vraie violation de la souveraineté syrienne, une hérésie, bref, une connerie supplémentaire que ne semble pas comprendre tous ces clowns européens, qui vise simplement une épuration ethnique, au nom du wahabo-salafisme, qui ne profite qu’aux pays pro-américains au Proche et  Moyen-orient.