Aller à…
RSS Feed

Syrie : La rédaction du quotidien Le Figaro et la censure .


En prenant le parti des groupes terroristes et des puissances qui les financent les principaux médias participent de facto à la déstabilisation de la Syrie et à sa destruction. En parallèle, leurs rédactions censurent systématiquement toute information susceptible de mettre en question cette ligne éditoriale belliciste. Voici un exemple concret.
17 mai 2013 | Thèmes (S.Cattori) : Rôle des médias Désinformation Syrie

Publicité censurée par Le Figaro

Le quotidien français Le Figaro vient de censurer la publication d’une publicité payante qui devait paraître ce vendredi 17 mai [1] ; alors même que son message disant « Vous voulez protéger votre enfant de la violence… » a pour finalité d’aider les familles ,un peu partout dans le monde, dont les jeunes enfants sont partis combattre aux côtés des groupes djihadistes en Syrie à les rapatrier [2].

Voici comment, en dernière minute, Le Figaro a justifié son refus de publication à l’ONG « International Institute for Peace, Justice & Human Rights » – IIPJHR :

«  Je voudrais m’excuser auprès de vous, car nous venons d’apprendre que la rédaction du Figaro s’oppose fermement à la parution de votre annonce. Normalement, c’est l’éditeur qui valide la parution ou non des annonces et il nous avait autorisé à faire passer la vôtre. En vue des récents événements, et devant la réaction de la rédaction l’éditeur a finalement décidé de ne pas faire passer votre annonce. Je suis désolée de devoir vous communiquer cette nouvelle et je vous assure que nous allons vous rembourser dans les plus brefs délais…16 mai 2013. »

En censurant tout message qui va à contre-courant de la ligne éditoriale les rédactions qui, depuis le début du conflit en Syrie, ont pris le parti des forces engagées à renverser le gouvernement légal et a relayer leur propagande, ne remplissent pas leur rôle d’informer correctement le public [3].

Silvia Cattori