Aller à…
RSS Feed

Syrie : les raids israéliens contre des armes se confirment, Téhéran menace


 

dimanche 5 mai 2013, par La Rédaction d’Assawra

Israël a effectué une nouvelle attaque aérienne dans la nuit de samedi à dimanche près de Damas visant des armes iraniennes à destination du mouvement chiite libanais Hezbollah, selon un haut responsable israélien, tandis que l’Iran s’est dit prêt à « entraîner » l’armée du régime de Bachar al-Assad.

« L’attaque visait des missiles iraniens destinés au Hezbollah, au nord de Damas », a déclaré à l’AFP et sous le couvert de l’anonymat ce haut responsable israélien.

Cette attaque a pris pour cible des bâtiments au nord-ouest de la capitale syrienne, tout près du site d’une frappe aérienne israélienne que l’Etat hébreu avait implicitement confirmée en janvier, a ajouté le haut responsable.

Il a aussi confirmé qu’Israël avait mené un autre raid aérien vendredi matin contre des armes destinées au Hezbollah, à proximité de l’aéroport de Damas.

L’agence officielle syrienne Sana a fait état d’une attaque israélienne dans la nuit de samedi à dimanche contre le centre de recherches scientifiques de Jamraya, au nord-ouest de Damas.

L’attaque, dont aucun bilan n’a été donné à ce stade, aurait été conduite au moyen de missiles, selon Sana.

« Chaque fois que des informations parviendront à Israël sur le transfert de missiles ou d’armements de Syrie au Liban (à destination du Hezbollah), ils seront attaqués », a affirmé le responsable israélien.

« L’armée de l’air est en état d’alerte très élevé, comme elle ne l’a pas été depuis des années afin de répondre à toute éventualité », a-t-il poursuivi.

L’armée israélienne et les services du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont refusé de confirmer toute information concernant des attaques israéliennes en Syrie.

Des médias américains avaient rapporté vendredi que l’aviation militaire israélienne avait mené un premier un raid jeudi ou vendredi en Syrie visant vraisemblablement des armements destinés au Hezbollah.

De son côté, l’Iran est prêt à « entraîner » l’armée syrienne en cas de besoin, a déclaré le commandant de l’armée de terre iranienne, le général Ahmad-Reza Pourdastan, cité dimanche par l’agence officielle Irna.

« (…) Nous sommes aux côtés de la Syrie et s’il y a besoin, nous sommes prêts à lui fournir l’entraînement nécessaire, mais nous ne participerons pas activement à ses opérations », a-t-il dit, en soulignant que l’armée syrienne avec « l’expérience qu’elle a dans sa confrontation avec le régime sioniste peut se défendre et n’a pas besoin d’aide étrangère ».

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a lui « condamné l’attaque du régime sioniste et demandé aux pays de la région de réagir avec sagesse à ces agressions ».

M. Mehmanparast a accusé Israël de chercher à « créer l’instabilité et l’insécurité dans la région (…) en provoquant des conflits à caractère ethnique et religieux ».

« Les actions inhumaines et aventuristes du région sioniste (…) vont raccourcir la durée de vie de ce régime fantoche », a déclaré de son côté le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Vahidi, cité par l’agence Fars.

Il a également affirmé que « l’attaque menée par le régime sioniste avait été conduite avec le feu vert des Etats-Unis, ce qui dévoile les liens entre les terroristes mercenaires et leurs protecteurs avec ce régime ».

L’Iran, pays majoritairement chiite, est le principal allié régional du régime du président Bachar al-Assad et accuse régulièrement les pays occidentaux, certains pays arabes et la Turquie d’aider les rebelles syriens contre Damas.

(05-05-2013 – Avec les agences de presse)

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x