Aller à…
RSS Feed

Syrie : l’Occident mis échec et mat par l’Iran!(Amin Hotait)


 Syrie : l'Occident mis échec et mat par l'Iran!(Amin Hotait)

 Le général libanais à la retraite, Amin Hotait  a une certitude :

le gouvernement Assad ne sera pas renversé car  » les Iraniens ont mis à l’ordre du jour trois principes qui que qu’il arrive empêcheraient les occidentaux d’atteindre leurs objectifs en Syrie » Selon cet expert qui  accordait un entretien à Al Chargh al Jadid ,  » le conflit arabo israélien en 2013 tournera autour de trois axes :  » le Hamas et le Fatah tendront à se neutraliser mutuellement et c’est ecla que les régimes arabes du golfe Persique souhaitent et désirent. Mahmoud Abbas agit d’ailleurs en ce sens et il est en passe d’anéantir la cause palestinienne . selon moi, même si le Hamas recule et finit par se résigner aux exigences des régimes arabes, il existera des voix palestiniennes qui dénonceront le compromis et tout ceci nuira à la cause palestinienne sans toutefois l’anéantir totalement »

Au sujet de la Syrie, Hotait estime que la cause palestinienne continuera à figurer au nombre des priorités de la diplomatie syrienne et cela en dépit du départ du Hamas car l’absence du Hamas ne signifie nullement que la Syrie renoncera à son attachement à la Palestine. La Syrie elle continuera à peser de tout son poids sur les equations stratégiques à l’avenir bien que la guerre qui lui ait été déclarée vise avant tout à l’éliminer de la scène stratégique. car le gouvernement syrien est loin de la chute utime que tout monde lui prédit »!

 » En effet selon Hotait l’autorité des Frères musulmans en Syrie en Jordanie et en Egypte fera long feu et 2013 sera riche de tentative de ce groupe pour marquer des points et pourtant il n’y aura pas de victoire au bout du tunnel .  » l’échec des Frères musulmans servira à terme la cause palestinienne . En ce sens l’année 2013 sera une année de tensions et du conflit entre les puissances en Syrie aussi bien qu’en Palestine  »

Mais Hotait a également évoqué l’Iran et le jeu que ce dernier mène en Syrie et dans la région et qui selon lui, a enlevé aux occidentaux toute possibilité de victoire :  » les trois initiatives iraniennes continueront à faire leurs effets en 2013 bloquant de facto toute tentative occidentale de tirer profit de la situation de nuire aux intérêts iraniens aux dépens de l’Iran »   » la première initiative est d’ordre militaire. les iraniens ont une puissance militaire qui croit expontiellement ce qui dissuade tout pays d’intervenir militairement en iran. la seconde initiative a consisté à un retour progressifde l’Iran au sein du concert des nations. Il y a encore quelques temps, le monde était divisié en pays occidentaux et non occidentaux et  l’Iran constituait un Etat isolé et à part, Or cette fissure a finalement servi les intérêts des Iraniens qui s’imposent désormais comme un acteur avec qui il faut compter »  » le troisème point nous renvoie à la Syrie. la Syrie a finanlement permis aux Iraniens d’avoir leur mot à dire et  ceci n’ira pas sans avoir de répercussions dans le dossier du nucléaire iranien; 2013 sera l’année du dialogue avec l’Iran avec ses haust et ses bas et c’est un dialogue tout de même.  »

irib