Aller à…
RSS Feed

Syrie : Recherche désespérément rebelles à Alep


Publié le10 Août 2012

par Allain Jules

 

Si vous voulez rire de bon coeur, ce qui est bon pour vos zygomatiques, je vous conseille d’aller faire un tour sur tous les médias “mainstream”. Pour faire simple, passez par Google Actualités pour admirer le feu d’artifice…Syrie, je veux dire le vide sidéral. Il n’y a que Libération et Le Point qui essayent de ressusciter les terroristes syriens avec des titres redondants qui barrent les UNES de leurs sites Internet. Pour le premier, le conditionnel est désormais de rigueur dans le contenu, même comme c’est titré: A Alep, les rebelles tentent de reprendre Salaheddine. Quant à son pendant de droite, Le Point, il titre avec fierté: Alep à feu et à sang. Des salmigondis dont je vous déconseille de lire, à moins que vous ne soyez tentés par un fou rire…

Comme nous le mentionnâmes ce matin, les forces armées syriennes sont entrain de nettoyer les quartiers d’Alep, à la recherche des terroristes amis de l’Occident. Ce dernier (Occident), très remonté, a souligné, par la voix de sa tête de pont, Les Etats-Unis, qu’il s’apprête à annoncer dans les jours à venir de nouvelles sanctions contre le régime du président syrien Bachar al Assad et ses… soutiens. Trop marrant. Des sanctions contre l’Iran, la Russie et la Chine ? Pour de la dictature, la vraie, il n’y a pas mieux. Oui, l’impérialisme est une forme de dictature maquillée sous de faux prétextes humanitaires.

Que disent les Etats-Unis ? Lisez seulement cette prose mortifère.

«Une des principales formes de pression sont les sanctions économiques, qui dans les jours à venir ou à très court terme vont encore se renforcer avec des sanctions additionnelles (contre) à la fois des institutions syriennes et ceux qui soutiennent l’action du régime syrien pour opprimer son propre peuple»

Dans la foulée, Washington annonce des sanctions contre une compagnie pétrolière syrienne, Sytrol, pour avoir entretenu des relations commerciales avec l’Iran. Ces gens veulent donc affamer le peuple syrien, pour qu’il se révolte, compte tenu de la victoire militaire qui se précise sur le terrain. Le Royaume-Uni quant à lui indique qu’il versera aux terroristes la modique somme de 5 millions de livres soit 6,3 millions d’euros. Oui, quand la bête immonde veut quelque chose, elle va jusqu’au bout, même tête baissée. Le mot d’ordre initié par l’antéchrit Africain Barack Obama, “Assad doit partir” est en tête de gondole et le reste leur importe peu, qu’il soit renversé par des wahabbo-salafistes et terroristes, rien à foutre, l’essentiel est qu’il s’en aille. Ecoutez plutôt cette leçon de choses dans la vidéo ci-dessous de Bassam Tahhan (France Info), qui ne veut pas que son pays sombre sous la terreur salafistes. Il est pourtant opposant au régime de Damas.

 

Autisme, cécité, hypocrisie et barbarie accompagnent donc la vision sociétale de ces gens qui, on ne sait trop comment, arrivent à manipuler les Européens. L’avantage pour eux, ils sont loin de la Syrie et donc du Proche-orient. Or, l’Europe est à deux pas mais, ça n’empêche pas qu’ils arment honteusement ces wahabbo-salafistes sans vergogne. Les dirigeants européens sont vraiment tous des caniches des Etats-Unis et de vrais clowns qui ne travaillent pas pour leur pays respectifs. Qu’ils se souviennent des talibans qu’ils combattent aujourd’hui en Afghanistan, ils les avaient armé contre les Russes et aujourd’hui, les résultats sont là. Ces gens ne retiennent vraiment les leçons du passé, sûrs de leur toute puissance. 

Terminons ce billet avec les dernières informations vidéos qui montrent la détresse des soi-disant rebelles qui perdent la plupart de leur chef au combat. Les pauvres sont perdus. Entend-on encore parler d’eux à Homs, Damas ou ailleurs ? Non, ils font du terrorisme, agissent en lâches qu’ils sont. A Alep, bientôt, on n’entendra plus parler d’eux malgré le forcing de ce matin avec la tentative de prise de l’aéroport international d’Alep. Ils ont été défaits. Le commando comprenait 50 hommes qui ont été tous tués…