Aller à…
RSS Feed

Syrie – Turquie: De l’incongruité au délirium tremens d’Hillary Clinton


Publié le12 Août 2012

par Allain Jules

 

De passage en Turquie, hier, samedi 11 août, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton s’y est rendue, dit-elle, pour ““accélérer la fin de l’effusion de sang et du régime Assad” en Syrie. Elle l’avoue, et, c’est tant mieux mais, elle laisse croire que c’est le régime syrien qui verse du sang, alors que les opposants aux mains nues, non. Mais, vouloir accuser ceux qui soutiennent le régime syrien de tous les noms d’oiseaux, c’est les prendre pour des gobe-mouches. D’entrée, à Istanbul, elle accuse le régime syrien d’héberger le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, en kurde: Partiya Karkerên Kurdistan). Ambiance. 

Elle a indiqué s’inquiéter du fait que “des terroristes du PKK et d’Al-Qaida prennent avantage de la lutte légitime du peuple syrien pour promouvoir leur propre agenda”“La Syrie ne doit pas devenir un sanctuaire pour les terroristes du PKK”. Vous avez bien lu ? Elle, soutien indéfectible des terroristes-salafistes affiliés à Al-Qaïda en Syrie accusent le PKK d’être une organisation terroriste. On aura tout vu et entendu. Ceci va plutôt encourager ces gens à se battre pour leur dignité, car, c’est bien de cela qu’il s’agit. En Syrie, les salafistes, ces lâches et égorgeurs qui s’en prennent désormais à des gens sans défense-quel courage-,  luttent pour y instaurer un état islamique sans foi ni loi. Une dichotomie américaine ridicule, un poker menteur qui commence à énerver les Russes et les Chinois.

Et comme par hasard, alors qu’elle ne l’avait jamais fait, la Turquie a accusé le régime de Damas d’avoir “confié” plusieurs zones du nord de la Syrie au PKK et a prévenu que la Turquie pourrait sévir contre ces rebelles. On croit rêver. N’est-ce pas en Turquie que tous les groupes terroristes qui vont combattre en Syrie sont installés, nourris et entraînés ? Ce soutien abscons des Occidentaux à des gangs de terroristes armés qui agissent en Syrie sous le couvert du statut d’opposition est de plus en plus ridicule. Les Etats-unis et la Turquie jurent tout faire pour imposer une zone d’exclusion aérienne pour aider les forces dites rebelles. Au nom de quoi et avec l’autorisation de qui ?

Les prolégomènes des Occidentaux contre la Syrie ne se basent que sur du mensonge. Un diktat ridicule et finalement hypocrite.  C’est ce qu’on nomme des paraboles du vide.