Aller à…
RSS Feed

Syrie et histoire en bref


Samedi 25 août 2012 14h12
Simone Lafleuriel Zakri
En 1239, 700 ans exactement avant que la France   mandataire ne donne  le Hatay aux Turcs et démembre la Grande Syrie   avec l’aide des Britanniques déjà maîtres  eux-aussi de la région, l’avant dernier sultan  ayyoubide descendant  de Saladin, Al Malik Al Kamil, dut affronter les ambitions sur l’Egypte, la Palestine, Al Qods, les Lieux saints et la côte-est de la méditerranée de Fréderic II de Hohenstaufen,  une sorte déjà  d’empereur européen mais, lui,  aux prises de son côté avec la Papeauté,   les divers princes et rois de toute la région au nord de l’Italie et sous l’habituel prétexte   d’accroitre  empires, royaumes et puissance et pouvoir.
Al Malik Kamil cherchait de pactiser avec cet Empereur étranger d’Occident  parce qu’il était aussi  menacé par la descente de   nord-est et est,  vers l’Egypte et la Syrie de ces bandes d’escadrons  mercenaires issus des destructions de l’Iran et autre  à  des razzias mongoles (Gengis Khan), ces  sauvages Khwarismiens (du Kwaresm) étaient des   hordes   d’une sauvagerie inimaginable  une véritable plaie dont les populations arabes  savaient qu’ils dévastaient tout, violaient,  dépeçaient, torturaient, bref  semaient la terreur sur leur passage  à la manière quelques années plus tard de ce que firent les Mongols en Irak. le  Tigre  à leur arrivée, charria longtemps  des flots de sang, des monceaux de corps d’ Irakiens, de débris  d’objets ultra précieux  et les pages délavées des milliers de manuscrits détruits ou brûlés   des bibliothèques de Bagdad   puis  idem en Syrie, à Alep justement.
Le Caire, comme Damas où régnait en ce dernier 13e siècle  ayyoubide  un autre descendant de Saladin, et  tout  comme Bagdad, étaient des villes policées, cultivées et ordonnées…Al-Kamil,sultan ayyoubide connu pour sa tolérance sa sagesse et sa culture,  comme le Calife de Bagdad étaient alors  pris, mais comme aujourd’hui,  entre deux menaces mortelles: Ouest et Mongols et alliés. l’Ayyoubide en un éclair avait compris que ces vieilles capitales islamiques tolérantes et policées allaient être envahies et détruites  par ces barbares venus d’ailleurs,  que les  Chrétiens Croisés d’Occident allaient en profiter pour mieux continuer à  s’emparer de ce qui resterait de ces régions dévastées au prétexte de s’installer dans les lieux qu’ils qualifiaient de saints et qu’ils avaient déjà conquis, perdus et repris avec moult guerres sanglantes et pas mal de populations arabes réduites le plus souvent en esclavage. C’était ce qui se passait « normalement » là où les sauvages de l’est ou les barbares de l’ouest débarquaient !
C’est ce qui se fit et  se défit d’ailleurs en permanence. C’est ce qui   se poursuivit selon les mêmes plans mortels,   à la fin des croisades et l’arrivée des Mamelouks qui donnèrent à    l’Egypte comme à la Syrie une autre histoire après que les populations de M. Orient aient subies, sans presque aucune trêve, les ravages de ces hordes variées de pilleurs d’abord, de violeurs, et d’assassins ! c’est le modèle qui inspira par la suite les Mandats !
l’histoire de l’ Egypte et de la Syrie (souvent liées)  histoire  devenue ensuite ottomane sous la férule des Turcs puis  coloniale sous mandat français et anglais, n’est qu’une suite de malheurs, dépossessions des terres et des ressources,invasions et ingérences brutales  dont sans cesse et comme aujourd’hui les populations arabes ont d’abord et elles seules fait les frais.
Histoire conservée en nombre d’oeuvres, archives etc,  en langues diverses, mais mal connue et même occultée  dans sa vulgarisation ! Une histoire qui  abonde en détails horribles et est empreinte d’un cynisme  récurrent tout au long de tant  de  siècles et de la part de ces Occidentaux en particulier toujours à l’oeuvre destructrice !
Le prétexte de leurs interventions et ingérences était   la  protection d’une religion dite tolérante et respectueuse, chrétienne  (voir Hollande et la déclaration parue dans le Monde: protection des minorités syriennes  sous entendu  chrétiens) qui porta toujours contre  les peuples à soumettre et soumis,  le sabre,  l’épée  puis la poudre à canon avec pour donner le change, le goupillon toujours exhibé !
Aujourd’hui c’est sans la religion coté ouest mais sous  prétexte tout aussi cynique, mensonger et exploité sans vergogne  de droits des hommes ! Tout cela  montre assez   que les  » amis du peuple  syrien » en particulier, par   tous les temps,  n’eurent en tête que de s’approprier  la région  à leurs seuls profits,intérêts ou copinage !
Fabius de mêche  avec Israël ;  la France avec Qataris et saoudiens,     pour le pétrole et le fric,  et couvrant les faits et gestes des ces hordes sauvages appelées à la rescousse, comme au temps d’Al-Kamil et contre lui: des Kwarismiens ( Mongols revenus en Syrie) et bien  payés par leurs employeurs  :Frères musulmans ou salafistes ou takfiristes barbares  ouvertement aujourd’hui désignés  à l’oeuvre et acteurs du malheur de la Syrie.
La morale (sic) est que les Khwarismiens un jour se ret ournèrent contre leurs employeurs  qui souffrirent  de leur sauvagerie ! Ils ne durent qu’à   de longues guerres la possibilité de les   anéantir mais après des souffrances horribles des populations (voir seultement  histoire de Damas et la Ghouta ! !
Si l’on se met à vulgariser cette histoire d’Egypte et de Syrie mélées, on ne voit que  récits  sanglants et destin  tragique et surtout de cette malheureuse Syrie !
Honte, honte à ces soit disant socialistes français qui une fois de plus se mettent au service et dans la bande des cyniques dépeceurs de Syrie, avec en plus le mépris qu’ils portent à ces populations arabes  que toujours ils ont ignorées et exploitées !  C’est d’autant plus horrible et méprisable  qu’eux  se disent  porteurs de justice et de  de morale et défenseurs des lois internationales…! Au moins quand l’argent est au pouvoir, il ne se donne moins de temps de raconter des balivernes  aux peuples réduits à l’impuissance!