Aller à…
RSS Feed

Syrie : voiture piégée près d’un site de pèlerinage chiite, les violences continuent


 

Site du Mouvement démocratique arabe

« Résister à l’occupation, c’est vivre libre »

??????

Vont-ils continuer à accuser Bachar Al Azzad des attentats commis par les groupes terroristes ?

Les mensonges commencent à bien faire

Ginette

 

Inscription à notre liste de diffusion: « Assawra »

[email protected]

 

jeudi 14 juin 2012, par La Rédaction

Une voiture piégée a explosé jeudi matin non loin de Sayeda Zeynab, lieu de pèlerinage chiite près de Damas, ont rapporté les médias officiels.

« Une voiture piégée a explosé ce matin dans un parking proche de l’hôpital Imam Sadr dans le secteur de Sayeda Zeynab dans la région de Damas », a rapporté l’agence de presse officielle Sana, ajoutant l’explosion a fait deux blessés et des dégâts matériels.

Des images de la télévision officielle ont montré des dégâts importants, dont de nombreuses voitures endommagées, et un grand cratère sur le lieu de l’explosion.

Rami Abdel Rahmane, qui dirige l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), a confirmé l’explosion. « Nous ne sommes pas sûrs de la cible » de l’attentat, a-t-il dit à l’AFP.

Des centaines de milliers de pèlerins chiites, notamment Iraniens, Irakiens, des pays du Golfe et Libanais, se rendent chaque année en pèlerinage au mausolée de Zeynab, soeur de l’imam Hussein vénéré par les musulmans chiites, au sud de Damas. De nombreux réfugiés irakiens fuyant la guerre dans leur pays s’étaient installés dans le quartier.

Une autre voiture piégée visant un point de contrôle de l’armée a explosé dans la ville d’Idleb (nord-ouest), a indiqué l’OSDH, ajoutant que l’attaque avait fait des morts et des blessés parmi les soldats sans en préciser le nombre.

Ailleurs dans le pays, neuf civils et deux rebelles ont été tués dans de nouvelles violences au lendemain de la mort d’au moins 77 personnes, dont 49 civils, 21 soldats et sept rebelles à travers la Syrie, selon l’OSDH.

Dans la ville de Deraa (sud), berceau de la contestation anti-régime lancée en mars 2011, cinq civils ont été tués avant l’aube dont quatre dans des bombardements des forces gouvernementales sur le quartier de Tariq el-Sad, assiégé par l’armée, selon l’OSDH.

Dans la province de Deraa, des combats opposent les troupes et rebelles dans la localité de Yadouda, et la localité de Leja est la cible de violents bombardements des forces régulières.

Dans la ville de Homs (centre), également théâtre de combats, trois civils et un combattant rebelle ont été tués avant l’aube.

Dans la province de Homs (centre), un officier déserteur, Ahmad Bahbouh, chef militaire local des rebelles dans la ville de Rastane, a été tué dans la nuit dans de violents combats, a indiqué l’OSDH. Un civil a également péri dans les affrontements qui se poursuivent à l’entrée de ce bastion rebelle que les forces régulières tentent de reprendre depuis des mois.

Les forces gouvernementales tentent ces derniers jours de reprendre les bastions rebelles au moyen d’intenses bombardements comme à Haffé, où après huit jours de bombardements, l’armée a pris le contrôle de cette localité de la province côtière de Lattaquié (nord-ouest) proche de Qerdaha, d’où est originaire la famille du président Assad.

(14 juin 2012 – Avec les agences de presse)

Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

Une réponse “Syrie : voiture piégée près d’un site de pèlerinage chiite, les violences continuent”

  1. Francenaldo Amorim
    juin 14, 2012 à 1:05

    La syrie doit avoir des bataillons de forces speciales, pour frapper les terroristes dans ses refuges en Turquie, avec des opérations chirurgicales ràpides dans la frontières, et annuler les sanctuaires une fois pour toujours. C ´est pas une armé de 15.000 a 20.000 terroristes composée de déserteurs, vagabonds, mercenaires étrangers qui va dérouter l´ armée syrienne, de plus de 300.000 soldats, et plus de 500.000 volontaires de brigades populaires pour défendre la patrie de l ´OTAN. La seule lutte qu´ils leur reste, c´est faire le terrorisme, pour provoquer le chaos en Syrie., et attendre qui l ´Otan vienne raser le peuple de la Syrie fidèle à son gouvernement.
    Les terroristes ne peuvent pas rester impunis à tout le mal qu´ils font en Syrie. Il faut les détruire, avec toutes les conséquences que adviennent.des pays terroristes comme la Turquie, Jordanie et Israel.
    La Turquie doit savoir qu´ íl y a un million de soldats de l ´autre cotê de la frontière en Syrie et dans l ´Iran promptes à entrer en combat, et a mener l ´enfer auusi en Turquie et en Jordanie et a renverser ces gouvernements vendus aux sionistes euro-americains et à Israel. Avec l´ aviation il faut rayer du map, les camps d´ entrainement militaires dans la frontière, c ´est le droit de défense de la Syrie, qui est attaqué toutes les nuits, par ces lâches.
    Ce cancer de terrorisme doit être amputé tout de suite, même avec le risque d ´une guerre de longe durée. Si la france et l ´Anglerre, Turquie et Israel,, attendent ça pour attaquer, qui viennent la troisième guerre mondiale, qui va détruire l ´economie de l ´europe et du monde´.