Aller à…
RSS Feed

TERRORISME. ASSAD AVAIT RAISON. « Dix jihadistes de l’EI arrêtés à la frontière américaine »


TERRORISME. ASSAD AVAIT RAISON. « Dix jihadistes de l’EI arrêtés à la frontière américaine »

Posted on oct 8, 2014

Allain Jules
Recevant à Damas une délégation nord-coréenne, le président Assad avait déclaré:

« L’Occident et les pays qui soutiennent l’extrémisme et le terrorisme en Syrie et dans la région doivent (…) réaliser que cette menace grandissante va atteindre tout le monde, notamment les pays qui ont soutenu le terrorisme et lui ont permis de se développer »

La psychose règne aux Etats-Unis. Des jihadistes auraient été arrêtés au moment de franchir la frontière mexicano-américaine au Texas. C’est ce qu’affirme un membre du Congrès, Duncan Hunter.

Les jihadistes auraient tenté de s’introduire sur le territoire américain. C’est ce qu’a affirmé mardi à la chaîne Fox News, le « Congressman » californien, Duncan Hunter. « Au moins dix jihadites membres du groupuscule terroriste Etat Islamique ont été arrêtés alors qu’ils tentaient d’entre au Texas via le Mexique », a-t-il affirmé. « Mais personne n’en parle ».

<:section class=clear><:section class=clear><:section class=clear><:section class=clear>

Difficile de vérifier les propos de la part du Républicain qui, à l’instar d’autres membres du Grand Old Party, a réclamé à plusieurs reprises le renfort des frontières sud du territoire américain. Une demande ignorée par l’administration Obama et justifiée par la secrétaire à la Sécurité intérieure du pays de l’époque, Janet Napolitano. « Grâce aux efforts significatifs, jamais nos frontières n’avaient été aussi renforcées », avait-elle déclaré en 2013 lors d’une audition au Sénat.

<:section class=clear>

Un avis loin d’être partagé par Duncan Hunter qui considère la frontière sud – longue de plus de 3.000 kilomètres – comme une porte d’entrée facile d’accès pour les terroristes. « Assurer la protection des Américains face à la menace EI passe par la sécurisation des frontières sud du pays. C’est aussi simple que cela. L’Etat Islamique n’a ni flotte, ni force aérienne, ni armes nucléaires. Le seul moyen pour les jihadistes de menacer les citoyens américains est de franchir la frontière sud du pays. Ce qu’ils ont, par ailleurs, déjà tenté de faire ».

Le politicien dit détenir des preuves émanant du service de douane et de la protection des frontières des Etats-Unis dont près de 20.000 agents armés sillonnent les frontières du Texas, de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et de la Californie. Une patrouille lui aurait confirmé l’arrestation d’au moins dix combattants de l’EI. « Si cinq ou dix combattants sont arrêtés, vous pouvez vous dire que des dizaines sont passés entre les mailles du filet ».Difficile de déterminer s’il s’agit d’un fait avéré ou d’une stratégie politique visant à jouer sur la peur des citoyens américains. Une pratique dont ont déjà abusé de nombreux politiciens américains par le passé.

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x