Aller à…
RSS Feed

Türkiye : Ankara procède à des arrestations dans le cadre d’une opération du Mossad visant des Palestiniens


Publié par Gilles Munier sur 17 Décembre 2022, 10:03am

Catégories : #Mossad, #Türkiye, #MIT, #Erdogan

MIT, service secret turk

Revue de presse : Arabnews (16/12/22)*

ISTANBUL: Les forces de sécurité turques auraient arrêté mercredi plusieurs personnes liées à une société de conseil d’Istanbul qui serait impliquée dans le ciblage d’expatriés et d’organisations palestiniennes opérant en Turquie.

Dans le cadre d’une opération lancée en début de semaine, 44 suspects ont été identifiés comme ayant des liens avec l’agence de renseignement israélienne Mossad, a déclaré le journal pro-gouvernemental turc Sabah.

Sept d’entre eux ont été emprisonnés, d’autres sont en fuite et certains font encore l’objet d’une enquête de la part de l’unité de contre-espionnage turque.

La campagne présumée contre les citoyens palestiniens, les organisations non gouvernementales et les institutions installés sur le sol turc se serait traduite par des menaces et des propos préjudiciables à leur réputation par l’intermédiaire des réseaux sociaux, ainsi que par la transmission d’informations les concernant au Mossad.

Les membres du réseau auraient reçu des milliers de dollars en échange de leur travail, a ajouté Sabah.

Le fondateur et président de l’Association des détectives privés de Turquie, Ismail Yetimoglu, aurait fait partie des personnes arrêtées. Il est devenu détective privé en 2003 après avoir travaillé vingt-trois ans comme fonctionnaire et a ouvert sa société en 2007.

Ces dernières années, les enquêtes de contre-espionnage ont mis au jour plusieurs réseaux opérant sur les territoires turcs et travaillant pour la Russie et l’Iran afin d’enlever et d’assassiner des cibles en Turquie.

En juin, les membres d’une cellule iranienne qui préparait un attentat contre des Israéliens ont été arrêtés en Turquie dans le cadre d’une opération conjointe de la police et de l’Organisation nationale du renseignement (MIT).

Ils auraient surveillé des Israéliens après s’être rendus en Turquie en se faisant passer pour des hommes d’affaires, des touristes et des étudiants. Cependant, ils avaient été maintenus sous surveillance turque.

En février, le MIT a également mis au jour un autre complot iranien visant à tuer un homme d’affaires israélo-turc à l’aide d’un réseau de tueurs à gages.

Et en octobre de l’année dernière, la Turquie a arrêté 15 personnes soupçonnées de fournir au Mossad des informations sur d’éventuels étudiants étrangers issus d’universités turques et susceptibles d’être recrutés par l’industrie de la défense.

Le réseau d’agents travaillant pour le Mossad se composait de cinq cellules distinctes comprenant trois personnes chacune.

Les autorités turques examinent depuis un certain temps les sociétés de conseil basées à Istanbul, car certaines d’entre elles auraient été payées pour espionner les Palestiniens et leurs organisations non gouvernementales.

Jason Brodsky, directeur politique de United Against Nuclear Iran, a déclaré à Arab News: «L’opération de mercredi démontre que la Turquie a un ensemble compliqué de calculs et d’intérêts qu’elle met en balance avec Israël, l’Iran et les Palestiniens.

«Cela réprime les complots terroristes iraniens visant les Israéliens pour apaiser Jérusalem et améliorer les relations. Cela permet également de contourner les sanctions, tout en essayant de se présenter comme un champion du peuple palestinien.»

Jusqu’à présent, Israël n’a fait aucun commentaire sur les arrestations ou les allégations.

Depuis juillet, Tel-Aviv et Ankara s’efforcent d’améliorer leurs relations et les deux pays ont récemment échangé des ambassadeurs.

Louis Fishman, professeur associé au Brooklyn College, a déclaré que les dernières arrestations intervenaient à un moment où Israël et la Turquie faisaient tout leur possible afin de parvenir à une réconciliation.

«Cela ne fera que nuire à l’échange de renseignements déjà solide entre les deux pays, et s’il y avait une part de vérité, cela semblerait être un gros pari pour Israël, avec peu de résultats.

«Toutefois, compte tenu du manque général de transparence des tribunaux turcs, nous ne connaîtrons peut-être jamais toute l’histoire. Nous devons donc attendre et voir comment cela se passe au cours des prochaines semaines», a-t-il ajouté.

Environ 571 étudiants palestiniens étudient en Turquie grâce à des bourses du gouvernement turc, tandis que les Palestiniens vivant en Turquie ont créé plusieurs ONG et institutions commerciales dans le pays, telles que l’Association de l’amitié palestinienne et l’Organisation caritative internationale palestinienne à Istanbul.

Le nombre de Palestiniens vivant en Turquie est estimé entre 25 000 et 30 000.

*Source : Arabnews.com

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x