Aller à…
RSS Feed

Turquie-Israël: normaliser les relations pour contrer la menace syrienne (Netanyahu) .


 25/03/2013

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu
© AFP/ Abir Sultan

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a motivé samedi sa décision de normaliser les relations avec Ankara par le besoin d’un allié régional pour contrer la menace potentielles émanant de la Syrie, pays secoué depuis deux ans par un conflit sans précédent.  

« Le fait que la crise syrienne s’aggrave d’heure en heure a été décisif lors de l’adoption de la décision [sur la normalisation des relations entre Tel Aviv et Ankara]. Il est important qu’Israël et la Turquie, pays voisins de la Syrie, aient la possibilité de collaborer et  d’agir conjointement contre toute menace régionale », a écrit le chef du gouvernement israélien sur sa page Facebook. 
« Israël est préoccupé par le risque de voir les islamistes proches d’Al-Qaïda apparaître près de ses frontières et craint que les armes chimiques du régime syrien ne tombent entre les mains des terroristes », a en outre expliqué M.Netanyahu. 
Vendredi, le premier ministre israélien a officiellement présenté ses excuses au chef du gouvernement turc Recep Tayyip Erdogan pour la mort de neuf Turcs à bord d’une flottille pour Gaza en 2010. 
Les parties ont convenus de normaliser les relations entre les deux pays, y compris le retour des ambassadeurs et l’annulation des procédures judiciaires contre des soldats israéliens.
Les relations entre la Turquie et Israël, alliés stratégiques dans les années 1990, se sont brutalement dégradées le 31 mai 2010 à la suite de l’assaut israélien contre une flottille tentant de briser le blocus de la bande de Gaza. Neuf passagers turcs du navire Mavi Marmara ont été tués, ce qui a provoqué une crise diplomatique entre les deux pays. Ankara a abaissé le niveau de sa représentation diplomatique en Israël, dont il a expulsé l’ambassadeur, et suspendu la coopération militaire.
 
French.ruvr.ru

Posté par Fino le 25/03/2013 14:19

Donc, si Israhell n’avait pas besoin de la Turquie, celle-ci pouvait encore attendre des excuses légitimes. Celles présentées ne sont pas sincères mais justes utilitaires.

Par ailleurs, le danger syrien n’existe pas pour la Turquie. Par contre, le danger israelien existe bel et bien pour le monde entier.

Le peuple turc est ni pro-israelien ni pro-sioniste. Seules les marionnettes du Système travaillent avec le suppôt de Satan. Cependant, le peuple n’est pas dupe.

Posté par salahdine le 25/03/2013 09:52

Quelle declaration choquante pour le peuple Turc et tous ceux epris de justice sans contrepartie
Des excuses par intérets et non par repentance !!!
Avec ca, si le peuple Turc n’a pas encore compris que leur politiciens ne sont en fait que dessionistes repeint en turc musulmans pour floué la population …………