Aller à…
RSS Feed

UKRAINE – RUSSIE. La grogne: Poutine poussé à intervenir militairement en Ukraine


UKRAINE – RUSSIE. La grogne: Poutine poussé à intervenir militairement en Ukraine

Publié le avr 21, 2014 par Allain Jules

Par Alexandre Sivov

Les russes sont de plus en plus déçus par le manque de réaction du président Vladimir Poutine. En effet, la grogne monte de plus en plus et des demandes incessantes d’aide, côté ukrainien, et d’intervention, côté russe, se font de plus en plus attendre.D’ailleurs, le président russe lui-même l’avait mentionné lors de son point de presse, expliquant qu’il recevait chaque jour davantage, des appels au secours de la part des russophones d’Ukraine.

En Russie donc, on commence à compter les morts, prenant en exemple la fusillade de dimanche dernier entre les membres du groupuscule d’extrême-droite Secteur droit à Slaviansk, et les groupes d’auto-défense pro-russe. On a compté quand même 5 tués, 3 du côté des pro-russes, et 2 du côté du Secteur droit. Choqués, les Russes se demandent s’il faut encore attendre d’autres morts avant de réagir. Une demande adressée directement au Kremlin et à Vladimir Poutine pour qu’il ne reste pas les bras ballant et agissent fermement pour éviter une guerre civile. « Trop de morts déjà et beaucoup de prisonniers pro-russe », s’insurgent les Russes

Les Russes trouvent inadmissibles que des Ukrainiens venus des régions de l’ouest, notamment de Dnepropetrovsk, s’engagent du côté oriental pour des expéditions punitives. Actuellement, disent-ils, aucun groupe d’auto-défense pro-russe de l’est, n’a osé s’engager du côté ouest. Pourquoi donc les autres le font ? Ceci est bien la preuve que le gouvernement de Kiev veut imposer sa vision par la force, et les menaces. « C’est inadmissible », disent les Russes, qui se demandent si c’est après 1000 morts que le Kremlin se décidera enfin pour l’envoi des troupes dans le Donbass.

La grogne monte, monte et monte. Certains se demandent même pourquoi Moscou n’apporte pas ouvertement une aide militaire aux séparatistes. Washington ne le fait-il pas en Syrie, qui plus est, contre un gouvernement légitime ? Les gens sont à bout et mettent Poutine sous pression. C’est maintenant la question de savoir, pour les Russes, si les ??barricades de Donetsk, d’Odessa, de Lugansk ou Kharkov suffiront à faire hisser le drapeau russe durablement face à la volonté de Kiev de tuer ? Les Russes répondent en chœur: « Oui, l’Etat russe a de possibilités pour aider le Donbass ».

Mais, entre la menace des sanctions occidentales et la pression du peuple, vers quelle direction ira Poutine ?

Alexandre Sivov

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x