Aller à…
RSS Feed

Un Belgo-marocain part récupérer les combattants belges en Syrie : Capturé, il risque la mort


  19/04/2013
 
Un Belgo-marocain part récupérer les combattants belges en Syrie : Capturé, il risque la mort
 
Le prédicateur belgo-marocain Iliass Azaouaj a été arrêté par un groupe de « l’opposition syrienne ». Il est arrivé en Syrie, au début du mois d’avril, pour convaincre certains jeunes Belges partis combattre aux côtés de la rébellion de revenir en Belgique. Le jeune homme risque la prison voire la mort.« Comme vous devez être très sûrement tous au courant de la situation particulièrement grave dans laquelle se trouve actuellement notre frère Azaouaj Iliass, nous vous demanderonsde ne pas l’oubliez  ! », a-t-il été écrit sur la page facebook de Azaouaj Iliass, hier.Le jeune prédicateur belge d’origine marocaine a été capturé en Syrie, le 10 ou  11 avril, et risque la prison, voire la mort.

Iliass Azaouaj est un prédicateur musulman bruxellois. Formé à la mosquée Al-Khalil de Molenbeek, il a fondé le Service islamique de la jeunesse en Belgique (SIJB) en 2008, dont il démissionna le 20 mars 2013, peu avant son départ pour la Syrie.

Parti dans le but de  convaincre quelques uns des  70 jeunes hommes qui ont quitté la Belgique pour combattre en Syrie aux côtés des djihadistes, Azaouaj Illias a été arrêté sur place et emprisonné le 10 ou  11 avril a révélé, hier mardi 16 avril, Fouad Ahidar, député socialiste au parlement régional bruxellois , sur FM Brussels. Il n’aurait pas été arrêté par des soldats de l’armée régulière syrienne, mais pas un groupe djihadiste .

Arrêté par Sharia4Belgium ? 

« Les membres d’une brigade d’extrémistes l’ont reconnu comme un adversaire des groupes comme Sharia4Belgium et Sharia4UK. Ils l’ont donc arrêté », a déclaré Fouad Ahidar. Soupçonné d’avoir aidé à l’enrôlement des jeunes Belges dans la guerre contre la Syrie,des membres du groupe Sharia4Belgium a fait l’objet de plusieurs arrestations, hier matin. L’ancien porte-parole du groupe Fouad Belkacem, a été interpelé.

Depuis son « arrestation » en Syrie, le jeune Ilias Azaouaj est privé de liberté. Il doit également être jugé. « Nous avons entendu dire qu’il serait condamné aujourd’hui ou demain. Il risque même l’exécution », a expliqué Fouad Ahidar.

Sauvé par Bassam Ayachi ? 

« Voici cinq jours, l’islamiste franco-algérien Raphaël Gendron, abattu dimanche dans le nord de la Syrie, avait lancé sur son profil Facebook un appel aux informations sur « un prédicateur bruxellois nommé Azaouaj » […].

Le message laisse supposer que la brigade islamiste dont faisait partie Raphaël Gendron » Les Faucons du Sham » (groupe dirigé par Abdelrahman Ayachi, fils du prédicateur bruxellois Bassam Ayachi) était au courant de la capture d’Iliass Azaouaj », informe le Soir.be.

Le père de Abdelrahman Ayachi confirme qu’il a bien été contacté par Raphaël Gendron afin qu’il intervienne en faveur de Ilias Azaouaj. « Les « juges » d’Alep doivent libérer ce jeune homme qui est un bon croyant », a affirmé Bassam Ayachi, hier après midi, sur  capitale.be.

« J’ai envoyé un témoignage de moralité concernant Azaouaj aux combattants et aux juges djihadistes. Si cela n’a pas d’effet, j’irai en Syrie pour le ramener moi-même », explique cheikh Bassam. « Mais pour cela j’ai besoin d’un visa turc, ce que refuse la Turquie pour l’instant. J’appelle donc le gouvernement belge à m’aider pour cela », lance-t-il.

Farid Merrad