Aller à…
RSS Feed

Armes et combattants libyens en Syrie, selon un rapport de l’Onu .


Un rapport élaboré par un groupe d’experts du Conseil de sécurité indique que «des combattants libyens ainsi que des armes et des munitions provenant de ce pays sont arrivés en Syrie dans le cadre d’opérations organisées par des parties basées en Libye ou dans des pays voisins de la Syrie et, parfois, avec leur consentement.»

«La Syrie a constitué une destination privilégiée pour les combattants libyens dont certains ont rejoint des « rebelles » à titre individuel ou dans le cadre de réseaux montés pour soutenir « l’opposition » armée syrienne», ajoute le rapport.

Les experts, qui font partie de la commission des sanctions contre la Libye au Conseil de sécurité, indiquent que les armes libyennes ont été envoyées en Syrie via la Turquie ou le Liban-Nord.

« L’importance des cargaisons montre que des représentants des autorités locales libyennes étaient au courant de ce trafic quand ils n’y participaient pas directement », indiquent les experts, qui évoquent le cas du navire Lutfallah 2, saisi par l’Armée libanaise le 27 avril 2012.

Le rapport poursuit: «Ce navire, qui appartient au Syrien Malek Khafaji, a embarqué son chargement à Misrata, en Libye, avant de se diriger vers un port turc puis vers Alexandrie, avant d’aller au Liban.

Les conteneurs embarqués à Misrata étaient encore sous scellés. Ils contenaient des armes sophistiquées, dont des systèmes de défense antiaérienne portables, des missiles antichars guidés et différents types d’armes légères et lourdes ainsi que leurs munitions.

Les experts qui ont inspecté le navire ont trouvé le logo d’une association de bienfaisance libyennes sur les caisses, qui contenaient aussi du matériel de communication moderne.»

Le rapport ajoute que le transfert d’armes et de combattants libyens en Syrie se déroule d’une manière plus organisée ces derniers temps.