Aller à…
RSS Feed

Armes chimiques: calomnies US face au succès de l’armée syrienne (ministre).


Armes chimiques: calomnies US face au succès de l'armée syrienne (ministre)

Armes chimiques: calomnies US face au succès de l’armée syrienne (ministre)

© AFP/ Zac Baillie

MOSCOU – RIA Novosti
 
 Les succès remportés au cours de ces derniers jours par l’armée syrienne dans sa lutte contre les bandes armées ont poussé les Etats-Unis à affirmer disposer des preuves de l’usage d’armes chimiques en Syrie, a déclaré samedi à Moscou le ministre syrien de l’Information Omran al-Zohbi.

« D’après les informations que je reçois, des changements qualificatifs ont été enregistrés sur tous les champs de bataille. Le bruit soulevé par les Etats-Unis au cours de ces dernières 48 heures en découle », a indiqué le ministre lors d’une rencontre avec le vice-président du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Ilias Oumakhanov. 

M.Zohbi a souligné que l’armée syrienne avait notamment progressé dans les zones frontalières avec la Jordanie et le Liban et dans la banlieue de Damas. 

Jeudi, la Maison Blanche et le Pentagone ont annoncé la probable utilisation « à petite échelle » d’armes chimiques, en particulier du sarin, par le régime de Bachar el-Assad en Syrie, tout en soulignant que ces renseignements des services secrets américains n’étaient pas encore « suffisants ».

Sur fond de ces déclarations, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a de nouveau exhorté Damas à coopérer avec les experts de l’Onu chargés d’enquêter sur l’emploi éventuel d’armes chimiques en Syrie.

Fin mars, les autorités syriennes ont demandé à l’Onu d’enquêter sur l’attaque chimique survenue le 19 mars dans une banlieue d’Alep. Perpétrée par les mercenaires, selon Damas, l’attaque a fait 25 morts et 110 blessés. Les milices ont démenti ces informations, accusant à leur tour l’armée régulière d’avoir utilisé un missile Scud chargé d’agents toxiques. 

Répondant à cette requête, le secrétaire général de l’Onu a suggéré d’enquêter sur toutes les allégations de recours aux armes chimiques en Syrie et a indiqué qu’une équipe d’experts était prête à se rendre dans ce pays .   

Le 9 avril, le ministère syrien des Affaires étrangères a annoncé que Damas avait interdit l’accès de son territoire à une équipe d’experts de l’Onu, leur mission étant contraire à la demande faite par la Syrie aux Nations unies. 

Vendredi, Omran al-Zohbi a déclaré que Damas était prêt à inviter des enquêteurs russes en Syrie.