Aller à…
RSS Feed

Armes chimiques: la Syrie attend des inspecteurs à Alep (diplomate syrien)


© AFP/ JM LOPEZ
21:52 30/04/2013
 
NEW YORK (Nations unies),  – RIA Novosti

Le gouvernement syrien ne refuse pas d’accueillir une mission chargée d’enquêter sur l’utilisation présumée d’armes chimiques, mais il demande que tous les éléments concernant cette enquête soient mis à sa disposition, a déclaré mardi aux journalistes le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU Bachar Jaafari.

« Le gouvernement syrien n’a pas fermé les portes à la mission d’enquête », a affirmé le diplomate. Cependant, estime-t-il, les autorités de Damas et le Conseil de sécurité doivent recevoir toutes les informations concernant l’usage d’armes chimiques en Syrie.

« Quels que soient les éléments dont dispose le secrétaire général, il doit nous en faire part ainsi qu’au Conseil de sécurité », a indiqué M. Jaafari.

Il a comparé cette situation à celle de l’Irak soupçonné de posséder des arsenaux chimiques à la veille de l’invasion américano-britannique. Le régime de Saddam Hussein a été renversé, mais ces arsenaux n’ont jamais été trouvés.

Interrogé sur la question de savoir où l’opposition armée pouvait se procurer des armes chimiques, le diplomate a déclaré qu’elle pouvait en recevoir de l’étranger. Il a notamment rappelé que le 8 décembre 2012, Damas avait adressé au secrétaire général de l’ONU et au Conseil de sécurité une lettre qui citait le quotidien turc Yurt qui a fait état de la production d’armes chimiques montée par Al-Qaïda en Turquie.

« Nous n’avons reçu aucune réponse du Conseil de sécurité à cette publication », a conclu l’ambassadeur de la Syrie à l’ONU