Aller à…
RSS Feed

Amos Yadlin : « Le démantèlement de la Syrie constitue la plus grande occasion pour Israël ».


 
 
L’ancien chef des services de renseignements militaires israéliens, Amos Yadlin, a annoncé, tout haut, ce que les responsables israéliens se murmurent, tout bas.
5 février 2013

Amos Yadlin

« Le démantèlement de la Syrie constitue la plus grande occasion pour Israël », a-t-il déclaré, durant une conférence de presse organisée par l’institut d’Israël pour les études de sécurité nationale à l’Université de Tel-Aviv. Il a qualifié le fait de sortir la Syrie de l’axe de la Résistance « de bonne nouvelle pour Israël ».

Selon lui, « il n’est pas important de savoir quel sera l’avenir de la Syrie, qu’elle soit sunnite extrémiste ou divisée en plusieurs États, l’important c’est qu’elle sera préoccupée par sa propre édification ».

Yadlin a également estimé que le président syrien restera au pouvoir, tant que l’armée le soutiendra. « Son point faible réside dans ce que les Russes cesseront de le soutenir. Seul leur vote empêche une attaque contre la Syrie », a-t-il argué.

A noter que cette position est partagée par la plupart des responsables israéliens. Mais ces dernier tentent de l’occulter pour ne pas léser l’insurrection syrienne et permettre aux opposants du régime syrien soutenus par Paris, Londres et Washington de prétendre que le régime syrien jouit du soutien israélien pour leurrer l’opinion publique arabe.

Sécurisation à Idleb: 3 étrangers libérés et des dizaines de miliciens tués

L’armée syrienne a sécurisé une artère internationale dans le gouvernorat d’Idleb a l’issue de combats acharnés avec la milice de l’ASL et tué 70 miliciens.

Un milicien tué à Alep

Selon le correspondant de l’agence iranienne Fars News, les forces gouvernementales ont éradiqué deux groupuscules qui se préparaient à s’emparer de l’aéroport de Sarakeb dans la localité d’ Abou-l-Zohour . 30 miliciens ont péri. et 40 autres  ont succombé dans le cadre d’une opération, dans les environs du camp militaire de Nayrab, au cours de laquelle l’autoroute internationale Lattaquié- Alep a été sécurisée.

Par ailleurs et selon Syrian Documents, les forces gouvernementales ont libéré trois ressortissant étrangers, deux Russes et un Italien, qui avaient été kidnappés depuis plus d’un mois dans la région de Hassia, dans le gouvernorat de Homs.

La télévision syrienne Ikhbariyya a indiqué que des miliciens ont péri dans des accrochages avec l’armée syrienne dans les  régions de Kbaybé et Toukadji,situées dans le gouvernorat de Rakka, au Nord-Est de la Syrie.

Le site Arabs-Press a publié les images de plusieurs miliciens de l’ASL tués dans des combats avec les forces régulières dans les localités de Douma et Adra dans la province de Damas. Selon le correspondant de cette édition en ligne, la force de frappe de l’armée a été particulièrement intense, ce qui a causé la mort de dizaines de miliciens. 25 cadavres ont été identifiés, signale une source médicale.

Un prédicateur saoudien en Syrie témoigne:

Le prédicateur saoudien Othmane Al-Nazeh

Le site a révélé la présence d’un prédicateur saoudien wahhabite en Syrie. Docteur en philologie de l’Université saoudienne Youssef, Otham Al-Nazeh se trouve depuis la mi-janvier dans les rangs des miliciens, dans la province de Lattaquié, d’où il écrit ses observations et ses idées sur son compte Tweeter.

Sachant qu’il avait été emprisonné en Arabie pour son affiliation avec Al-Qaïda, il s’est  rendu immédiatement en Syrie après sa libération. Des rapports médiatiques avaient fait état que les autorités saoudiennes ont libéré un grand nombre de prisonniers sympathisants d’Al-Qaïda à condition qu’ils se rendent en Syrie.

Sur son compte, il signale avoir vu des miliciens libyens, égyptiens, tunisiens, tchétchènes et marocains, ainsi que d’autres venant du Golfe et d’Europe. Il  dit avoir rencontré dans les rangs des miliciens, un Français à la barbe blanche  converti à l’Islam qui a rejoint les moudjahidines, ainsi qu’un soldat américain qui combattait en Irak, également converti !

Selon lui, les Imams, les commandants des brigades et les juristes en droit  islamique ont besoin de sessions en charia. Il a demandé à ses confrères wahhabites de le rejoindre pour cette mission. Dans ses écrits, il met en garde contre les conflits internes qui éclatent entre les miliciens en raison des butins.