Aller à…
RSS Feed

Attentats à la voiture piégée à Damas : au moins 40 morts.


Attentats à la voiture piégée à Damas : au moins 40 morts.

Vendredi 23 décembre 2011 – 18h:02 Al-Akhbar

Une double explosion de voitures piégées a frappé les installations des services de sécurité dans la capitale syrienne Damas, ce vendredi, tuant 40 personnes et en blessant au moins 100.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jihad Makdesi, a déclaré que les attaques ont été organisées par des « terroristes (essayant) de saboter la volonté de changement » en Syrie, et qu’elles se sont produites après des avertissements venus du Liban selon quoi des combattants d’Al-Qaïda s’étaient infiltrés en Syrie à partir du territoire libanais.

L’adjoint du ministre des Affaires étrangères syrien, Faisal Meqdad, a inspecté les lieux des explosions et il accuse également Al-Qaïda.

« Le premier jour après l’arrivée des observateurs arabes, c’est le cadeau que nous recevons des terroristes et d’Al-Qaïda, mais nous allons faire tout notre possible pour faciliter la mission de la Ligue arabe », a-t-il dit.

Meqdad était accompagné sur le site de l’attentat à la bombe par le secrétaire général adjoint la Ligue arabe, Samir Seif al-Yazal, responsable de la mission d’observation qui est arrivée ce jeudi.

Yazal a offert ses condoléances aux familles des victimes. « Ce qui s’est passé est regrettable, mais la chose importante est que tout le monde reste calme », ??a-t-il déclaré. « Nous allons poursuivre notre travail. Nous avons commencé aujourd’hui, et demain (samedi) nous rencontrerons (le ministre des Affaires étrangères) Walid Mouallem. »

Deux voitures bourrées d’explosifs ont explosé dans la capitale, selon la télévision d’Etat syrienne, ajoutant que c’était probablement l’œuvre d’al-Qaïda.

La télévision publique a montré des images de corps carbonisés à l’intérieur d’une des voitures qui ont explosé, ce qui suggère qu’il s’agissait d’un double attentat-suicide à la voiture piégée.

« Les attaques terroristes ont fait un certain nombre de martyrs, à la fois civils et militaires. La plupart des victimes étaient des civils », a déclaré la télévision d’Etat syrienne dans un flash de nouvelles.

Les bombes ont frappé la Direction de la sécurité d’État et une branche de la sécurité dans la capitale, selon l’agence officielle syrienne SANA.

Un journaliste de l’Associated Press à Damas a déclaré que les explosions se sont produites à une minute d’intervalle dans le quartier de Kfar Sousa, où sont situés des bâtiments de la sécurité d’Etat et des services de renseignement.

L’autoroute Mezze, une route importante reliant Damas à la banlieue, a été coupée par les forces armées qui ont installé des checkpoints pour procéder à des fouilles corporelles, a déclaré un correspondant d’Al-Akhbar depuis la capitale syrienne.

« Aucune opération de ce genre n’a eu lieu à l’intérieur de Damas depuis le début de la révolution syrienne », a-t-il dit, ajoutant que « Damas est complètement entouré par l’armée et des checkpoints de sécurité », et se demandant comment des voitures piégées ont pu s’introduire si profondément dans la ville et à proximité des installations de sécurité.

La télévision d’Etat syrienne a publié des images crues des blessés et des destructions causées par les explosions.

SANA a également publié des images extrêmement choquantes.

Ces attentats meurtriers surviennent alors que des observateurs de la Ligue arabe commencent leur mission de contrôle de la mise en œuvre d’un protocole signé par la Ligue arabe et la Syrie pour mettre fin à la violence.