Aller à…
RSS Feed

Avion syrien/Turquie : 17 Russes à bord, Moscou demande des explications (source diplomatique)+ quelques nouvelles


  11/10/2012

Avion syrien/Turquie : 17 Russes à bord, Moscou demande des explications (source diplomatique)
Dix-sept Russes se trouvent à bord de l’avion syrien intercepté mercredi soir par la Turquie entre Moscou et Damas, et Moscou a demandé des explications à Ankara, a indiqué à l’agence Interfax une source au ministère russe des Affaires étrangères.

« Selon de premières informations qui sont encore à vérifier, il y a 17 citoyens russes, y compris des enfants, à bord de l’avion », a indiqué cette source, précisant que des diplomates russes avaient été dépêchés à l’aéroport d’Ankara pour assurer la défense de leurs intérêts.

« L’ambassade de Russie en Turquie s’est immédiatement adressée au ministère turc des Affaires étrangères pour exiger des explications, et a posé la question de l’accès aux citoyens russes pouvant se trouver à bord de ce vol régulier Moscou-Damas », a ajouté la source.

Selon l’agence Itar-Tass, qui cite le porte-parole de l’ambassade de Russie à Ankara, Igor Mitiakov, les diplomates russes se trouvent à l’aéroport d’Ankara mais n’ont pas été autorisés à voir les passagers russes de l’avion.

« Les diplomates ont joint certains d’entre eux par téléphone, et s’efforcent d’obtenir un accès », a indiqué cette source

L’appareil syrien, un Airbus A-320, a été escorté mercredi soir par deux avions F4 de l’armée de l’air turque puis forcé d’atterrir à l’aéroport d’Ankara-Esenboga pour des contrôles de sécurité.

Selon le site de l’aéroport de Moscou-Vnoukovo, le vol des lignes aériennes syriennes, portant le n° RB442, était prévu à 15H00 locales mais a décollé à 15H26 (11H26 GMT).

La Turquie a saisi mercredi une cargaison suspecte à bord d’un avion de ligne syrien intercepté lors de son vol entre Moscou et Damas, a annoncé le ministre turc des Affaires étrangères.

« Il y a une cargaison illégale à bord de l’avion qui aurait dû être signalée » en conformité » avec la réglementation de l’aviation civile, a dit Ahmet Davutoglu, cité par l’agence de presse Anatolie.

« Il y a des éléments à bord dont on peut qualifier de douteux », a poursuivi le ministre sans donner de détails.

Selon la chaîne de télévision NTV, il pourrait s’agir de parties de missile.

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/782140/Cargaison_suspecte_saisie_a_Ankara_sur_un_avion_syrien_%28ministre%29.html

mercredi, 10 octobre 2012

Syrie : Riyad Al Asaad tué par les services secrets qataris ?

IRIB- Le sort de Riyad Al Asaad , commandant de l’ASL est entouré d’un hallo d’incertitude. selon certaines informations, ce dernier aurait été tué par les services secrets de l’un des régimes arabes opposé à Assad.

 » En effet ses échecs consécutifs face à l’armée nationale syrienne ont fait de lui un élément indésirable et plutôt encombrant d’où son assassinat » affirme Al Manar de Palestine. « certaines sources proches du pays arabe en question affirment que la disgrâce de Al Asaad remonte au jour où il a publié un communiqué concernant le transfert du siège du commandement de l’ASL de la Turquie en Syrie ». « Al Assad n’avait pas pu ces dernières semaines fournir des explications et des arguments convaincants au sujet de ses échecs militaires à Alep et ailleurs ni éclaircir où se trouvent des milliers de dollars octroyés à lui et ses miliciens par le Qatar et l’Arabie saoudite ». « les services secrets qui sont à l’origine de son possible assassinat l’accusaient d’avoir provoqué le retrait de l’ASL de nombreuses régions et localités à l’issue de ses combats contre l’armée syrienne ». toujours selon le site, l’un des membres du CNS affirme avoir étét le témoins d’une scène de dispute et d’altercation en pleine réunion  entre Al Asaad et le responsable des services secrets du pays soupçonné de son meurtre : le responsable aurait giflé Al Asaad et lui aurait demandé de quitter la réunion ».

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/782218/Avion_syrienTurquie_%3A_17_Russes_a_bord%2C_Moscou_demande_des_explications_%28source_diplomatique%29.html http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/782218/Avion_syrienTurquie_%3A_17_Russes_a_bord%2C_Moscou_demande_des_explications_%28source_diplomatique%29.html

mercredi, 10 octobre 2012

Syrie : force spéciale US débarque secrètement en Jordanie (New York Times)

Syrie : force spéciale US débarque secrètement en Jordanie (New York Times)
IRIB- Selon le journal, les États Unis viennent d’expédier en catimini une force d’intervention rapide composée d’experts , de stratèges militaires en Jordanie. cette force a été déployée dans une base militaire au nord d’Aman , soit le point le plus proche des frontières syriennes.

« C’est une force qui compte 150 membres tous des stratèges et des militaires qui ont gagné la Jordanie en toute discrétion. En effet, ils ont pour tâche de canaliser le flux des réfugiés syriens et de conseiller aux militaires jordaniens comment faire face aux révoltes de ces derniers qui ne cessent de se multiplier ». « Cette force est conduite par un officier Us de haut rang . celle-ci est déployée dans une ancienne mine au nord d’Oman. Quelques 180000 réfugiés syriens ont franchi les frontières jordaniennes et sont accusé d’avoir nui aux ressources naturelles du pays »!! « la force en question a également pour mission de sécuriser la Jordanie en qualité de l’un des alliés les plus fidèles des États Unis pour des événements à venir qui risquent d’être entre autre une guerre entre la Syrie et la Turquie » les Américains iront également créer une zone tampon près des frontières avec la Syrie . le Pentagone dirige les opérations de cette force spéciale mais il a choisi de se taire sur son existence et la nature de sa mission pour le moment.  » cette base jordanienne aura un rôle spécial dans la suite des événements si la stratégie Us face à la Syrie venait à être changée ».

Jeudi, 11 octobre 2012

Yémen : Responsable de l’enquête sur le meurtre de Stevens assassiné!

IRIB- Près d’un mois après le meurtre mystérieux de l’ambassadeur US à Benghazi, un autre assassinat vient épaissir le hallo de mystère autour de cette affaire.

le responsable de l’enquête sur ce meurtre auprès de l’ambassade yéménite et coordinateur du dossier entre l’ambassade et le gouvernement de Sanaa vient d’être assassiné par deux motards armés . Ghassem Aghlan a été tué sur le coup mais ni les agences de presse ni les médias yéménite n’ont commenté ce meurtre.