Aller à…
RSS Feed

Baba Amr est tombé, cap sur les quartiers de Hamadiyé et Khaldiyé.


par Allain Jules

Publié le2 mars 2012 

Les forces du désordre sont entrain d’être défaites par les forces de l’ordre. L’armée syrienne a repris Jeudi aux terroristes de l’Armée syrienne libre (ASL), le contrôle du quartier de Baba Amr, bastion des renégats à Homs dans le centre de la Syrie. Suite à deux jours de combats et des semaines de bombardements, malgré le fait que ces traîtres à leur nation aient été armés illégalement par des gouvernements dits » démocratiques », rien n’y fait.

Maintenant donc, une vaste opération “zenga zenga” se poursuit actuellement et les Nations unies lancent des cris d’orfraie pour que les ONG puissent entrer dans la ville. Ainsi donc, le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé aux autorités syriennes “d’autoriser un accès libre, total et immédiat du personnel humanitaire à toutes les populations qui ont besoin de secours”. Quel folklore !

Pourquoi subitement le massacre tant annoncé n’a pas eu lieu ?  Les menteurs sont nus. Notre fameux Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a encore osé avancer ses affirmations gratuites en parlant de 39 civils tués. Si ce n’était  triste, ce serait à mourir de rire. Maintenant que l’armée syrienne, la force militaire légitime et légale, a repris les choses en main, il sera de plus en plus difficile à ces menteurs patentés de raconter encore leurs salades.

L’armée syrienne, après la prise de ce quartier dit rebelle, a été accueilli avec joie par les habitants qui étaient pris en otage, ce que les médias “mainstream” ne diront jamais. Aussi, personne ne dira que les “exflitrés” et journalistes français Edith Bouvier et William Daniels, bloqués depuis plusieurs jours dans la ville de Homs, ont eu la vie sauve parce que l’armée syrienne est passée à l’offensive et par conséquent, a facilité cette sortie.

Donc, dès ce matin, cap sur les quartiers de Hamadiyé et Khaldiyé où, les renégats et terroristes se sont retranchés. Il faut au maximum deux jours pour mettre en déroute ces extrémistes. Comme par hasard, le Conseil national syrien (CNS), la principale coalition d’opposition en décrépitude totale a appelé la communauté internationale à “intervenir immédiatement pour prévenir un éventuel massacre” après la prise de Baba Amr.

Quelle ironie !

Les Syriens respirent peu à peu, débarrassés presque de ces malfrats, qui tuent et pillent. De main de maître, l’armée de Bachar al-Assad est en train d’éradiquer la vermine. La France et les Etats-Unis ne savent plus à quels saints se vouer tant leur impérialisme tourne court en Syrie. Les médias n’ont plus de matière à déverser sinon à toujours déféquer outrageusement dans l’énonciation du décompte macabre de morts qui n’existent pas.

Al Qaida et consorts, No pasarán !